BFM Tech

Chez McDonald's et Starbucks, le porno, c’est fini

-

- - CC, Jordan Duncan (Flickr)

Les deux chaînes de restauration rapide viennent d’annoncer le blocage des contenus pornographiques pour les clients utilisant leur connexion Wi-Fi.

En plus de servir à manger et à boire, Starbucks et McDonald’s peuvent parfois ressembler à des bureaux improvisés, où on ne compte plus le nombre d'ordinateurs portables. Si de nombreux clients utilisent la connexion Wi-Fi gratuite pour travailler, d’autres peuvent en profiter pour s’offrir quelques contenus à caractère bien moins professionnel et bien plus... adulte.

Mais les deux géants du fast-food viennent d’annoncer le blocage des contenus pornographiques dans leurs restaurants. Selon le site CNNMoney, ils répondent à l’appel d’organismes de lutte contre la pornographie, comme Enough is Enough ou le National Center on Sexual Exploitation (Centre national contre l'exploitation sexuelle), qui avaient soumis une pétition signée par 50.000 personnes.

McDonald’s a été le premier à bannir les contenus explicites de ses 14.000 points de vente aux Etats-Unis, ainsi qu’au Royaume-Uni. “Nous n’avons pas reçu de plainte de la part de nos consommateurs, mais nous avons vu une opportunité de proposer une expérience toujours plus agréable aux familles”, a confié un porte-parole du groupe au média américain. McDonald's France nous a confirmé que cette même politique est désormais appliquée dans l'Hexagone. De son côté, le géant du café a confirmé suivre le même chemin, en précisant que l’ensemble de ses emplacements seraient concernés, y compris en France.

Selon une responsable de l’association Enough is Enough, l’usage d’une connexion Wi-Fi publique pour regarder des contenus pornographiques ne pose pas que des problèmes de bienséance entre les clients. Certains criminels, parmi lesquels des consommateurs de contenus pédopornographiques, peuvent profiter de cet anonymat pour ne pas se faire repérer par les autorités.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech