BFM Business

Cette "taupe" va sonder les profondeurs de Mars

La sonde spatiale InSight de la Nasa devrait toucher le sol martien dans quelques jours. À son bord se trouve HP3 de l'Agence spatiale allemande. Ce capteur de flux de chaleur est capable de creuser des trous de trois à cinq mètres.

Les sous-sols de la planète rouge vont-ils livrer quelques-uns de leurs secrets? La mission Insight devrait atterrir autour du 26 novembre sur Mars. La sonde américaine deviendra le premier appareil de la Nasa à se poser sur l'astre depuis le véhicule Curiosity en 2012. Un capteur de flux de chaleur capable de s'insérer trois à cinq mètres dans le sous-sol est à son bord.

Quinze fois plus profond

Baptisté HP 3, cet engin développé par l'Agence spatiale allemande en collaboration avec l'Agence spatiale polonaise permettra de creuser quinze fois plus profondément que lors des précédentes missions.

Comme la Terre et Mars se sont probablement formées de manière similaire il y a 4,5 milliards d'années, la Nasa espère lever le voile sur les raisons pour lesquelles elles sont si différentes. Mars, quatrième planète à partir du Soleil, qui est plus petite et moins active géologiquement que la planète bleue, pourrait receler quelques indices en la matière.

Comparer avec la Terre

Car, sur Terre, le processus pour passer "d'une boule de roches sans reliefs caractéristiques à une planète" pouvant héberger la vie a été masqué par des milliards d'années de séismes et de mouvements de roches en fusion dans le manteau, explique Bruce Banerdt, responsable scientifique d'InSight au laboratoire JPL de la Nasa à Pasadena (Californie).

Outre une meilleure compréhension de la formation et de l'évolution des planètes telluriques, l'objectif est de déterminer l'activité tectonique actuelle sur Mars et son taux d'impact par des météorites.

E. M. avec AFP