BFM Tech

Bientôt des objets connectés pour surveiller notre hydratation

-

- - Shanshan Yao NC State University

Le capteur souple conçu par des chercheurs pourrait permettre d'éviter des cas de déshydratation aussi bien chez les personnes âgées que chez des pompiers, à peu de frais.

L’université d’Etat de Caroline du nord (Etats-Unis) travaille à un nouveau type d’objets connectés. Ceux-ci seraient chargés de mesurer le degré d’hydratation de la peau.

En s’appuyant sur des tests en laboratoire effectués sur des peaux artificielles dans différentes conditions climatiques, Les chercheurs ont pu développer un capteur portable et sans fil parfaitement fonctionnel. Il pourrait très bien être intégré à une montre, un bracelet de suivi d’activité ou être porté à la manière d’un patch sur la poitrine.

Il est constitué de deux électrodes en composite polymère élastique intégrant des nanofils d’argent. Ces électrodes surveillent les propriétés électriques de la peau et les traduisent en temps réel en une mesure de l’hydratation qui est transmise à une appli consultable sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur.

-
- © NC State University

Anticiper des problèmes de santé

Pour les chercheurs, ce capteur pourrait aider de nombreuses personnes à éviter la déshydratation. Si on pense en premier lieu aux malades ou aux personnes âgées, ils ajoutent à ces catégories les militaires, les sportifs et les personnes travaillant dans des environnements chauds comme les pompiers.

"Notre capteur pourrait être utilisé pour protéger la santé, améliorer la performance athlétique et suivre l'hydratation de patients médicaux souffrant de diverses maladies. Il peut même être servir à indiquer l’efficacité des produits cosmétiques hydratants", explique l’un des responsables de cette recherche, le professeur associé Yong Zhu.

Lors des tests, le capteur réalisé par les universitaires s’est montré aussi efficace qu’un système déjà existant, sauf que celui-ci utilise des sondes rigides et coûte autour de 8.000 dollars. S’il était mis en production, un bracelet intégrant ce capteur pourrait être commercialisé à un tarif approchant celui d’un Fitbit, soit 100 à 200 euros en fonction du modèle.