BFM Business

Besson : « Du téléchargement légal, facile et peu cher »

-

- - -

Le secrétaire d'Etat à l'Économie numérique, Eric Besson, a évoqué le téléchargement et le passage au « tout-numérique terrestre ».

Eric Besson, secrétaire d'Etat à l'Économie numérique, est revenu sur le problème du téléchargement illégal : « Positivement, il faut noter qu'il y a de plus en plus de téléchargement légal possible. Tous les fournisseurs d'accès à Internet et toutes les maisons de disques sont en train de proposer aux jeunes, et aux moins jeunes, du téléchargement légal, facile, et peu cher. »

Le téléchargement légal... sinon arrêt de l'accès internet

« Je suis père de famille, mes enfants utilisent Musique Max. Ça coûte 12 euros par mois, moins que le prix d'un CD, et c'est 500 chansons qui peuvent être téléchargées. Ça veut dire que le téléchargement légal ça existe, et on va vers ces nouveaux modes de diffusion. On avance beaucoup, et vous avez beaucoup de grands producteurs qui sont en train d'aller vers des éléments forfaitaires. La loi Création et Internet, elle dit qu'on va faire d'abord de la prévention et ensuite si vraiment en bout de chaîne il y a des difficultés, il peut y avoir arrêt partiel de l'accès à Internet. »

le tout-numérique terrestre avant fin 2011

En outre, il a évoqué le passage au tout-numérique terrestre : « Il s'agit de respecter l'engagement de la France, qui est de passer au tout-numérique terrestre avant la fin de l'année 2011. Il y avait des doutes chez les professionnels sur la capacité de la France à tenir cette échéance, le Président va la réaffirmer. »

« Ça va être particulièrement bien préparé, le Président va dire ce que sont les moyens que nous allons engager en communication pour toucher les personnes "sensibles", c'est-à-dire les personnes âgées ou handicapées, qui pourraient avoir un problème pour passer de l'hertzien, de l'analogique, au numérique. »

« Les Français vont avoir 18 chaînes gratuites avec la qualité que l'on connaît et surtout, au-delà de la TNT, ça libère des fréquences de très grande qualité. Les télévisions ont utilisé des bandes de fréquence dites basses qui sont très très intéressantes. Le Président va dire comment il compte partager ces fréquences en or entre l'audiovisuel, les télécommunications et les nouveaux services Internet. »

« Internet va être gourmand de fréquences, parce que pour entrer sur des sites de partage vidéo, pour échanger des données, vous avez besoin de plus en plus de qualité de la bande pour pouvoir utiliser le meilleur de la technologie. »

La rédaction-Bourdin & Co