BFM Business

Au Soudan du Sud, une adolescente mise aux enchères sur Facebook

Trois femmes sud-soudanaises marchant aux alentours de Bentiu, le 13 février 2018

Trois femmes sud-soudanaises marchant aux alentours de Bentiu, le 13 février 2018 - Stefanie GLINSKI / AFP

Au Soudan du Sud, la famille d'une adolescente a mis aux enchères sa dot sur Facebook. Le réseau social a depuis supprimé la publication.

A seulement 17 ans, une jeune habitante du Soudan du Sud a fait l'objet d'une mise aux enchères sur Facebook, révèle Reuters. Pour rappel, la dot est un procédé de négociation entre deux familles pour convenir du montant que le fiancé devra verser à sa future belle-famille pour épouser leur fille.

L’offre a été postée sur le réseau social le 27 octobre dernier, accompagnée d’une photo de la jeune fille. Cinq personnes ont participé, dont des hauts fonctionnaires du gouvernement. Un homme d’affaires, le plus offrant, a remporté l'enchère en proposant à la famille de la jeune femme 500 vaches, trois voitures de luxe et 10 000 dollars. Le mariage a eu lieu le 3 novembre.

Deux semaines pour modérer le message

Le message a depuis été supprimé de la plateforme le 9 novembre par Facebook. Soit plus de deux semaines après sa publication. "Toute forme de trafic d'êtres humains, qu'il s'agisse de messages, de pages, de publicités ou de groupes qui coordonnent cette activité, n'est pas autorisée sur Facebook", a déclaré un porte-parole de Facebook à Reuters. Mais le réseau social n'a pas expliqué pourquoi la modération a pris autant de temps.

Des militants des droits de l’homme ont appelé les autorités sud-soudanaises à prendre des mesures contre ces pratiques. Dans le pays, le mariage des mineures est considéré comme un moyen de les protéger contre des rapports sexuels avant le mariage et des grossesses non-désirées, précise Reuters.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech