Tech&Co
Vie numérique

Algérie: le gouvernement coupe Internet pendant les épreuves du bac

-

- - RYAD KRAMDI / AFP

Le pays a pris une mesure drastique après des cas avérés de triche lors des examens de 2016. Les autorités entendent ainsi empêcher une fuite des sujets sur les réseaux sociaux.

L'Algérie prend le problème de la triche aux examens à la racine. Mercredi 20 juin, Internet a été coupé sur l'ensemble du territoire lors des deux premières épreuves du baccalauréat, de 8h30 à 9h30 puis de 11h30 à 12h30, a remarqué le bureau de l'AFP à Alger.

Jusqu'au 25 juin, date de fin des examens, l'Internet fixe et mobile sera coupé au début de chaque épreuve, soit environ deux heures de blocage par jour, "conformément aux instructions du gouvernement visant à assurer le bon déroulement des épreuves du baccalauréat", note l'opérateur public Algérie Télécom. 

Facebook en ligne de mire

En 2016, l'Algérie a été confrontée à une fraude massive. Plusieurs sujets avaient fuité avant l'heure sur les réseaux sociaux. En 2017, les autorités ont demandé aux opérateurs de couper l'accès aux réseaux sociaux, sans empêcher les internautes les plus malins d'y accéder. Cette année, le gouvernement a donc relevé sa vigilance d'un cran, notamment à l'égard de Facebook. Le réseau social, sur lequel bon nombre de groupes dédiés à la triche avaient fleuri, sera complètement inaccessible dans le pays sur la période des examens, note la BBC.

Dernière mesure de précaution, plus commune cette fois-ci: les lycéens devront laisser leurs smartphones ou tablettes à l'entrée de la salle d'examen. L'interdiction est valable dans 2 108 centres, aussi bien pour les candidats que pour les professeurs, surveillants et membres du personnel administratif. Les élèves seront soumis à un contrôle par détecteurs de métaux. Des brouilleurs de télécommunications et équipements de vidéosurveillance ont également été installés dans les centres d'impression des sujets.

Mercredi, les réseaux sociaux ne faisaient état d’aucune fuite à la mi-journée. L'histoire ne dit pas, en revanche, de quelle manière des mesures aussi drastiques auront une influence sur l'activité économique du pays.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech