Tech&Co
Vie numérique

Alerté par son Apple Watch, un habitant de Tours est pris en charge aux urgences

L'Apple Watch Series 4

L'Apple Watch Series 4 - YouTube (Apple)

Un utilisateur de l’Apple Watch a été alerté à l’aide de la nouvelle fonction “ECG” de sa montre connectée, qui permet de réaliser un électrocardiogramme en quelques secondes.

Après avoir sauvé des vies à l’étranger, l’Apple Watch a peut-être permis à Alexandre, 38 ans, d’éviter le pire. Habitant de Tours, l’homme se décrit comme un utilisateur de longue date des produits Apple. Il s’est récemment offert l’Apple Watch Series 4 (vendue à partir de 429 euros), qui possède un capteur de rythme cardiaque (placé sous la montre, à la surface de la peau), mais également un second capteur capable de réaliser un ECG (électrocardiogramme).

Fonctionnel en France depuis fin mars, il complète le capteur “classique” - présent depuis le premier modèle, qui ne peut que mesurer le nombre de battements cardiaques par minute. Ce second composant permet quant à lui de détecter certains troubles cardiaques en posant son index sur la couronne de la montre - placée sur la tranche droite de l’appareil - pendant trente secondes. Il a ainsi alerté Alexandre concernant un problème au cœur.

La fonction ECG de l'Apple Watch Series 4
La fonction ECG de l'Apple Watch Series 4 © Apple

Une alerte confirmée à l’hôpital

Grâce à cette fonction d’ECG, la dernière version de l’Apple Watch est capable de détecter une fibrillation auriculaire, l’un des troubles cardiaques les plus fréquents. “Il y a quelques jours, je me suis réveillé à 8h30 en tachycardie. Mon Apple Watch affichait un rythme cardiaque de 140 battements par minute alors que j’étais allongé” explique l’habitant de Tours à BFM Tech, déjà victime de fibrillation auriculaire quelques années auparavant. Alexandre effectue aussitôt un ECG depuis sa montre, qui affiche une alerte de fibrillation auriculaire. Il se rend aux urgences, où il est pris en charge.

Les médecins ont également jeté un œil à l’historique des mesures de la montre connectée: en constatant que l’augmentation du rythme cardiaque était récente et soudaine, ils ont pu mieux doser le traitement, rapporte Alexandre. Un rendez-vous est fixé trois semaines plus tard pour un suivi médical. Mais après une semaine, l’Apple Watch affiche toujours une alerte de fibrillation auriculaire, poussant Alexandre à retourner à l’hôpital avant l’échéance prévue. De nouveau hospitalisé, il subit cette fois un choc électrique externe, permettant à son cœur de retrouver un rythme normal.

Une bonne fiabilité, en attendant d’autres mesures?

A la différence d’un ECG pratiqué par un cardiologue, qui réalise douze mesures différentes en simultané, l’Apple Watch n’en pratique qu’une. Ce qui n’empêche pas de détecter une fibrillation auriculaire avec précision. D’après l’entreprise, qui a mené une étude sur 600 sujets, les enregistrements pouvant être classifiés ont affiché un résultat fiable dans plus de 98% des cas. Une efficacité évoquée par Alexandre, qui estime que les mesures de sa montre connectée ont à chaque fois correspondu à celles des équipes médicales. Son médecin lui a ainsi conseillé de garder l’appareil au poignet.

Depuis sa commercialisation, fin 2018, le produit d’Apple montre des résultats concluants en France comme à l’étranger. A l’avenir, la firme californienne pourrait tenter d’inclure d’autres types de mesures. Pour l’heure, l’application ECG de l’Apple Watch Series 4 reste incapable de détecter les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC), ou encore l’hypertension artérielle. En cas de doute, il reste impératif de consulter son médecin.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech