BFM Business

Samsung confirme: les soucis du Galaxy Note 7 ne viennent peut-être pas de la batterie

-

- - 01net.com

Les dirigeants de Samsung ont admis qu'ils ne savaient toujours pas d'où venaient les problèmes du Galaxy Note 7 et que la batterie pourrait bien ne pas être en cause.

Début septembre 2016, Samsung a été contraint d’ordonner le rappel de 2,5 millions de Note 7, certains de ces smartphones ayant en effet pris feu de manière inopinée. Si la batterie avait d’abord été mise en cause, cela fait plusieurs semaines que l’on murmurait que ce composant pourrait ne pas être le responsable. Une information que vient de confirmer J.K. Shin, co-PDG du groupe sud-coréen.

"Nous essayons de savoir avec certitude s'il y a eu des problèmes sur d'autres éléments, a-t-il dit lors d'une réunion des actionnaires à Séoul, rapporte l’AFP. Cela pourrait être la batterie, ou autre chose. Nous enquêtons sur tous les aspects de l'appareil, qu'il s'agisse de la batterie, du matériel et du logiciel."

Parallèlement, Samsung Europe vient d’annoncer le déploiement à partir du 31 octobre prochain d’une mise à jour logicielle sur tous les Galaxy Note 7 encore en circulation sur le Vieux Continent. Celle-ci va brider la capacité de charge de la batterie à 60%, dans un "souci de sécurité des consommateurs". Sauf que si la batterie n’est pas responsable des soucis du dernier smartphone de Samsung, cette mise à jour ne protégera pas vraiment les personnes qui possèdent encore un Note 7.

Les ingénieurs de la firme sud-coréenne n’ont à ce jour pas réussi à reproduire le dysfonctionnement du dernier-né de Samsung dans leurs laboratoires. Aussi avaient-ils, peut-être un peu hâtivement, expliqué que le problème des Note 7 provenaient d’un défaut de la batterie fabriquée par la compagnie Samsung SDI. Le constructeur avait alors décidé de s’approvisionner auprès d’un autre fournisseur, le chinois ATL, pour équiper les "nouveaux" Note 7. Hélas, certains de ces appareils de remplacement ont à leur tour pris feu.