BFM Tech

L’iPhone 3G, victime de son succès

-

- - -

Le nouveau téléphone d’Apple a connu un succès plus important que prévu et Orange est aujourd’hui en rupture de stock.

Razzia sur l'iPhone nouvelle génération, c'est une information RMC. En effet, impossible aujourd'hui de trouver un modèle 16 giga de l'iPhone. Orange est en rupture de stock depuis vendredi soir déjà, lendemain du lancement de l'appareil dans les boutiques de l'hexagone. Même chose du côté de la Fnac et de Darty. Selon les spécialistes, après les ventes en dessous des prévisions de la première version de l'iPhone, Orange n'aurait pas voulu prendre de risques. L'opérateur n'aurait donc pas commandé de stocks suffisants pour la version 3G. Le modèle 8 Gigas, moins convoité, est lui encore disponible via le service client d'Orange.

Orange refuse de dire combien d'iPhones nouvelle version il a mis sur le marché. Pour Pierre Maslo, journaliste chez Micro Hebdo, « aussi bien Apple qu'Orange et les autres distributeurs ont eu du mal à calculer le nombre d'iPhones qu'ils pourraient vendre et ils ont certainement sous-estimé la demande. Ils n'en ont pas pris suffisamment dans des proportions qui peuvent paraître ridicules et ils n'ont sûrement pas envie qu'on les taxe d'être des mauvais prévisionnistes. On sait qu'en France pour le premier exemplaire ils en avaient vendu moins que prévu donc ils ont sûrement été prudents sur les stocks ».

On peut aussi se demander si Orange, mais aussi Darty ou la Fnac, n'ont pas volontairement créé de la pénurie pour créer encore plus de demande. A cette question, Arnaud Villeger, chef du secteur téléphonie à la Fnac, répond « non, aujourd'hui la demande est créée à la fois par le produit qui est bon et à la fois par les forfaits qui sont intéressants. A partir du moment où l'on a un bon produit et des bons forfaits, la demande est forte. On n'a pas créé d'affaissement du marché. Ce n'est pas qu'on ne l'a pas vu venir mais le produit était attendu, et ce sont aujourd'hui les clients les plus réactifs qui peuvent en bénéficier ».

La rédaction et Céline Martelet