BFM Business

iPhone 6 "plié": Apple répond aux critiques

Le design très fin de l'iPhone 6 est aussi son talon d'Achille, selon certains utilisateurs.

Le design très fin de l'iPhone 6 est aussi son talon d'Achille, selon certains utilisateurs. - Robyn Beck

A l'avalanche de critiques sur les iPhone 6 pouvant se tordre à la seule force des bras, ou dans une poche de pantalon, Apple répond qu'il s'agit d'incidents "extrêmement rares". La firme californienne a même ouvert ses chambres de test pour prouver sa rigueur.

Apple mis en cause pour la fragilité de ses nouveaux iPhone 6, particulièrement celle du plus grand modèle que l'on pourrait tordre à la seule force des bras, a répondu en indiquant que les retours, sur plus 10 millions d'unités déjà vendues, ne dépassaient pas neuf cas. C'est donc "extrêmement rare", indique la société californienne. "Nous avons conçu un produit incroyablement fiable pour toutes vos utilisations dans le monde réel", se défend Phill Schiller, vice-président senior du marketing d'Apple. Mais le mal est fait, notamment après la "démonstration" de la fragilité de l'iPhone 6 Plus mise en ligne par un blogueur dans une impressionnante vidéo.

Pour étayer sa réponse, la firme d'ordinaire très secrète a ouvert jeudi ses "chambres de tortures", situées non loin du campus Apple, à un journaliste du site d'actualité high-tech The Verge. Objectif: mettre en avant la rigueur des "stress-tests" effectués avant toute mise sur le marché. 30.000 iPhone 6 et 6 Plus torturés avant la commercialisation de ces produits.

Acier et titane, verre ionisé

A Cupertino, on insiste sur la qualité des matériaux de fabrication induisant une résistance hors du commun des iPhone 6. Des inserts d'acier et de titane sont censés apporter aux smartphones une grande rigidité. La marque met aussi en avant la solidité de la vitre d'écran qui bénéficie d'un "traitement ionique".

Au chapitre de la rigueur de ses tests, Apple affirme avoir testé 30.000 iPhone 6 (nombre réparti à égalité entre les deux modèles). Les appareils ont passé une centaine d'épreuves, résistance à la pression en différents points, aux torsions (justement), autres écrasements dans la poche arrière d'un pantalon... Dan Riccio, vice-président senior cité par The Verge, explique que les iPhone 6 et 6 Plus sont effectivement les "plus testés". "Au fur et à mesure que nous ajoutons des fonctionnalités, nous devons trouver un moyen de les casser (NLDR: les iPhones) avant que les clients ne le fassent".

"A moins d'être bodybuilder…" 

Le Washington Post s'est également inquiété d'un possible la torsion des iPhone 6 Plus. Le quotidien s'est fait communiquer les tests réalisés par Square Trade, entreprise américaine qui assure iPhone, iPad, ordinateurs portables et autre appareils électroniques. Le verdict est clair: "A moins de vraiment le vouloir, vous ne tordrez pas votre iPhone 6 Plus". Le test réalisé à Square Trade, assez archaïque il faut bien l'avouer, a consisté à demander à des employés de la société de tordre l'iPhone. Seul Pace Lu, bodybuilder capable de soulever 183 kg, a réussi à tordre l'appareil "assez facilement". Mais les autres, tel un pianiste n'ont pas réussi à faire bouger la structure d'un pouce.

Des tests en situation, impliquant le port de jeans "slim", donc portés très près du corps, n'ont pas eu plus d'impact sur le téléphone. Placé dans la poche avant, le port de l'iPhone était tout au plus "inconfortable" raconte le cobaye.

David Namias