BFM Tech

Connaissez-vous le "Ћ"?

Le symbole emprunté par Paul Mathis pour remplacer le mot "the" n'a pas convaincu Apple qui refuse de commercialiser l'application.

Le symbole emprunté par Paul Mathis pour remplacer le mot "the" n'a pas convaincu Apple qui refuse de commercialiser l'application. - -

Après le symbole "&", voici le "Ћ". Ce symbole ne vous dit rien? C'est normal. Un restaurateur australien vient de l'emprunter pour représenter "the", le mot le plus employé par les anglophones. Depuis, il tente de convaincre Apple de proposer son application.

Pour Paul Mathis, un restaurateur australien de Melbourne, le mot "the" mérite bien son propre symbole. Il a donc emprunté à l'alphabet cyrillique la lettre "?", contraction d'un "T" et d'un "h", pour représenter le mot le plus utilisé de la langue anglaise. Très fier de son invention et convaincu de son utilité, il a dépensé 38.000 dollars australiens (soit 27.000 euros) pour développer une application, selon The Telegraph.

"Est-ce que cela peut être utile aux gens? Oui"

En homme d’affaires averti, ce gérant d’une chaîne de restaurants se livre à un lobbying auprès du groupe informatique Apple, afin qu’il propose son application qui propose un clavier avec plusieurs symboles dont celui-ci. Mais la marque à la pomme n’est pas sensible aux arguments de Paul Mathis.

Dans une interview accordée au Sydney Morning Herald, l’homme a expliqué sa démarche. "Est-ce important? non. Est-ce que ça va changer le monde, non. Mais est-ce que cela peut-être utile aux gens? Oui, j’en suis certain", a-t-il assuré.

Que ce soit pour tweeter ou envoyer des textos, le symbole "?" permettrait d’économiser en temps et en nombre de caractères. De la même façon que l’esperluette - le symbole & - est entré dans les moeurs, Paul Mathis aimerait faire de sa création la vingt-septième lettre de l’alphabet anglais. Pour lui, pas de doute, il va dans le sens de l’Histoire: "Les moines bénédictins ont développé la version moderne de l’esperluette au Moyen-Age, quand ils recopiaient les manuscrits à la main. Qui sait, peut-être que dans cinq cents ans les gens seront étonnés de savoir que le "?" n’existait pas".

S.L.