BFM Tech

Avec l'iPhone, téléphonez... vous êtes pistés !

Deux chercheurs britanniques ont révélé que le dernier système d'exploitation d'Apple sur iPhone et iPad possède un mouchard qui vous suit à la trace.

Deux chercheurs britanniques ont révélé que le dernier système d'exploitation d'Apple sur iPhone et iPad possède un mouchard qui vous suit à la trace. - -

Deux chercheurs britanniques ont révélé que le dernier système d'exploitation d'Apple sur iPhone et iPad possède un mouchard qui vous suit à la trace. Un motif de remboursement pour certains avocats.

Un petit fichier caché qui enregistre toutes nos données géographiques sans demander votre avis, c’est la dernière révélation sur les produits nomades de la marque à la pomme. Ces fameuses données sont conservées même si on change de téléphone.

« Un utilisateur de mobile sur trois possède un iPhone »

Pour l'instant Apple n'a pas expliqué à quoi servait cette fonction et si les données recueillies étaient exploitées. Ces données ont pourtant une valeur réelle quand on sait qu’un utilisateur de mobile sur 3 possède un iPhone.

Les deux chercheurs ont mis en ligne un programme pour visualiser ses déplacements sur une carte. Ils conseillent d'acheter une option qui permet de crypter toutes les opérations de sauvegarde des iPhone et iPad. Le prix de la confidentialité...

« Un utilisateur mécontent pourrait demander le remboursement de son outil »

Pour l’avocat Bernard Lamon, spécialisé en droit informatique, avec ces enregistrements de données « il y a trop d’incertitudes sur la protection de la vie privée ». Il s’explique : « Si je suis dans la campagne et que j’ai envie que personne ne le sache, j’ai le droit de ne pas être vu. Je l’éteins [l’Iphone- Ndlr] et non, on continue à être suivi à la trace ? Il ne faut pas l’accepter. C’est un devoir de citoyen. C’est quand même une violation du consentement et un défaut d’information du consommateur sur les caractéristiques d’un bien. A mon sens, un utilisateur mécontent pourrait très bien demander le remboursement de son outil. »

« Moi, ça m’inquiète un peu quand même »

Marie qui possède un Iphone pensait « avoir un certain contrôle » sur les données de son téléphone. Elle est finalement inquiète : « où que je sois dans Paris, je peux être fichée. Ça peut servir à des fins commerciales ou à autres choses. Moi, ça m’inquiète un peu quand même.»

La Rédaction avec Claire Andrieux