Tech&Co
Tech

Piscine, eau de mer: pourquoi il ne faut pas croire que vos smartphones sont étanches

La plupart des fabricants de smartphones ont amélioré leur solidité en les rendant résistants à l'eau. Mais ce critère n'en fait pas pour autant des produits étanches.

C'est désormais une norme, du moins pour une grande partie des modèles de smartphones du marché: depuis quelques années, des certifications - baptisées IP67 ou IP68 - accompagnent les fiches produits des smartphones.

Chez Apple, Samsung, Xiaomi ou Oppo, elles signalent que l'appareil est résistant à l'eau et à la poussière. Si certains utilisateurs sont tentés de les utiliser dans la piscine ou sur une plage, d'importantes précautions sont à prendre. Notamment, parce qu'aucune garantie financière n'accompagne cette meilleure solidité.

Face à la communication des marques, montrant des smartphones recouverts d'eau et parfaitement fonctionnels, certains clients pensent ainsi, à tort, que leur produit est conçu pour être utilisé dans l'eau.

Usages déconseillés par les fabricants

Les certifications IP67 et IP68 sont liées à une résistance à l'eau, une notion faisant référence à la "survie" du smartphone lorsqu'il tombe accidentellement dans l'eau. À titre d'exemple, selon les mesures en laboratoire, l'iPhone 12 (certifié IP68) est censé résister à une immersion de 30 minutes à 6 mètres de profondeur. La norme IP67 fait quant à elle référence à une immersion possible de 30 minutes, mais à seulement un mètre de profondeur.

L'iPhone 12 d'Apple
L'iPhone 12 d'Apple © Apple

Ces prouesses technologiques salutaires, qui renforcent la durabilité des smartphones, ne doivent pas faire oublier que les tests sont réalisés dans un environnement maîtrisé, par exemple avec de l'eau douce. Leurs résultats restent ainsi en partie théoriques.

Ainsi, un appareil immergé dans de l'eau de mer aura une chance de survie bien moins importante, en raison des dégâts provoqués par le sel sur les différents composants. D'autres critères (angle de chute, état global du smartphone etc.) peuvent par ailleurs limiter cette résistance à l'eau.

Sur leurs sites, les fabricants affichent de (discrètes) mises en garde, souvent au bas des pages de présentation des smartphones. "Il n’est pas conseillé de l’amener à la plage ou la piscine", indique ainsi Samsung sur la page du Galaxy S21, pourtant théoriquement résistant à une immersion à 1,5 mètre pendant 30 minutes.

"La résistance aux éclaboussures, à l’eau et à la poussière n’est pas permanente et peut diminuer au fil du temps dans le cadre d’une utilisation normale", indique de son côté Apple, sur une page dédiée.

Pas de garantie contre les liquides

Mais Apple, Oppo et Samsung précisent explicitement que ces certifications ne constituent en aucun cas une garantie supplémentaire. "Les dommages causés par les liquides ne sont pas couverts par la garantie", annonce le fabricant chinois sur la page du Find X3 Pro. La même phrase est inscrite sur le site du géant californien.

De son côté, le sud-coréen précise que la garantie ne couvre pas "une mauvaise manipulation ou un mauvais traitement du produit (fausse manœuvre, chute, chocs, contacts avec le sable, l’eau, ou toute autre substance, etc.) ou un environnement inapproprié (mauvaise aération, vibrations, exposition à l’humidité ou à une chaleur excessive, alimentation électrique inadéquate, etc.)".

Dans l'ensemble de ces cas, un client dont le smartphone ne fonctionnera plus après une chute accidentelle dans de l'eau devra donc le réparer à ses frais.

Le Xiaomi Mi 11 Ultra
Le Xiaomi Mi 11 Ultra © Xiaomi

Seule exception, le fabricant chinois Xiaomi, qui a publié une vidéo dédiée à la certification IP68 de son dernier smartphone, n'affiche aucune mise en garde sur son site Web. Il assure à BFMTV que ses smartphones sont bien garantis en cas d'oxydation, à condition qu'ils n'aient pas été détériorés en amont par l'utilisateur.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech