BFM Tech

Vous serez peut-être remplacé par un robot en 2025

Les robots devraient être de plus en plus présents dans notre quotidien en 2025 (photo d'illustration)

Les robots devraient être de plus en plus présents dans notre quotidien en 2025 (photo d'illustration) - John Greenaway - Flickr CC

Un tiers des emplois pourraient être confiés à des robots ou logiciels d’ici 2025, selon le patron de la division recherche de Gartner. Bienvenue dans un monde où les machines intelligentes transformeront bientôt l’activité économique et le marché de l’emploi.

Caissière, nounou, contrôleur ou encore prof? D'ici à 2025, un tiers des emplois pourraient être occupés par des machines. Des robots ou des logiciels dotés d'intelligence artificielle et capable d'apprendre par eux-mêmes. Et de nous remplacer.

Une vision de l'avenir prophétisée par Peter Sondergaard, vice-président senior et directeur mondial de la recherche de Gartner.

Travailler plus vite que les humains

A l’occasion d’un symposium organisé à Orlando, en Floride, Peter Sondergaard a prédit qu’un "emploi sur trois sera transféré à un logiciel, des robots ou des machines intelligentes d’ici 2025". Les "nouvelles entreprises numériques requièrent moins de main d’œuvre, et les machines pourront gérer les données plus vite que les humains" a-t-il, souligné.

Et 2025 n'est plus si loin. La montée en puissance des machines va se faire peu à peu, mais démarrer très vite. "Un beau jour, un drone pourra être à la fois nos yeux et nos oreilles". D’ici à cinq ans, les drones feront selon lui partie à part entière des processus opérationnels de nombreuses industries, autant dans l’agriculture, dans la surveillance géographique ou pour les inspections d’installations pétrolière et de gaz.

Les drones, une "super classe" de robots intelligents

"Les drones sont des machines intelligentes", insiste-t-il. Des machines intelligentes qu’il voit émerger comme une "super classe" des technologies, capable de réaliser des travaux aussi bien physiques qu’intellectuels. Ainsi, des tâches comme l’analyse financière, l’analyse de données ou le diagnostic médical pourraient être confiées à des machines car le "travail de la connaissance sera automatisé".

Un avenir où l'homme aura un rôle non plus d'action, mais de création... et qui devra veiller à continuer à savoir programmer les machines pour se situer au-dessus d’elles et maintenir son statut. 

Source: 01net.com.

S. C. avec 01net