BFM Tech

Voilà ce qui arrive lorsqu'une intelligence artificielle réalise une bande-annonce

Le film Morgane sort ce 2 septembre sur les écrans américains.

Le film Morgane sort ce 2 septembre sur les écrans américains. - Fox

Le long-métrage de science-fiction horrifique "Morgane" sort aujourd’hui aux Etats-Unis. Il est précédé d’un trailer unique au monde, conçu par Watson, le célèbre ordinateur d’IBM. Explications.

On ne présente plus Watson, l'intelligence artificielle d’IBM devenue célèbre pour avoir écrasé l'humanité au Jeopardy. Elle vient de s’illustrer dans un nouveau domaine artistique : la conception de bande-annonce.

S’apprêtant à lancer le film de science-fiction Morgane, la Fox a eu l’idée de contacter IBM. "Est-ce que Watson pourrait analyser le film et générer une bande-annonce automatiquement ?" a demandé le distributeur à John Smith, en charge de la vision par ordinateur chez IBM Research.

Le chercheur a aussitôt relevé le défi. Avec une jolie mise en abyme puisqu’il s’agissait de faire concevoir le trailer d’un film sur une intelligence artificielle … par une intelligence artificielle.

Le long métrage produit par Ridley Scott suit en effet la descente aux enfers d’une équipe de scientifiques qui a créé Morgane, une AI qui a l’apparence d’une jeune fille et qui devient progressivement incontrôlable.

Voici le résultat produit par Watson :

Et voici, pour comparaison, la bande-annonce conçue par un homme.

Au final, le résultat produit par Watson tient difficilement la comparaison avec ce que peut faire un homme. Son trailer apparaît sans rythme, peu compréhensible au niveau de la narration et ne donne guère envie de voir le film. Watson est invincible au Jeopardy, mais est encore loin d'être un artiste. 

Parvenir à ce résultat, même perfectible, n’a cependant pas été une mince affaire. "Il existe des motifs et des émotions dans les films d’horreur qui résonnent différemment en fonction de chaque spectateur", explique John Smith sur le site d’IBM. "Il fallait donc que Watson apprenne à reconnaître ce qui était effrayant et crée un trailer qui serait considéré comme terrifiant par une majeure partie des spectateurs."

100 films d'horreur visionnés

Avec son équipe, il a fait visionner plus de 100 films d’horreur à Watson et l’a entraîné à segmenter les films en paires. Dans chacune d’elles, l'ordinateur s’est entraîné à identifier les personnages, les objets et les lieux. Les scènes ont été étiquetées avec une émotion (amour, effroi, bonheur, tendresse, bonheur) parmi une palette de 24. A la fin, Watson disposait de 22 000 catégories de séquences différentes. La machine a aussi analysé la bande son en s’intéressant au ton de la voix ou encore à la musique pour mieux comprendre les sentiments associés à ces scènes. Enfin, elle a la composition de chaque plan (place de la caméra, cadre, lumière) afin de dégager des grandes constantes sur la façon dont sont filmés les films d’horreur.

L’intégralité du film Morgane a alors été soumise à Watson qui a identifié 10 moments clefs pouvant figurer dans un trailer de film d’horreur. Mais la machine n’a pas été capable de finaliser toute seule la vidéo. Il a fallu tout de même qu’un monteur intervienne en dernier recours pour ajouter des synthés, des fondus au noir ou encore de la musique et qu'il peaufine l’agencement des extraits.

Non, le temps n’est pas encore venu de remplacer l’homme par la machine pour concevoir des bande-annonces ! Mais on peut imaginer que Watson pourrait faciliter cette tâche en présélectionnant des passages. L’ensemble du processus lui a pris 24 heures... quand il faut d'ordinaire au moins une semaine manuellement.

Amélie Charnay