BFM Tech

The Division, Ubisoft vous offre un monde ouvert… pour jouer et faire la queue

-

- - -

Lancé officiellement depuis hier, le nouveau jeu d'Ubisoft est appelé à rencontrer un beau succès tant pour son univers post-apocalyptique que pour son mélange des genres. Un bug pourrait toutefois un peu gâcher la fête: il oblige les joueurs à faire la queue… dans le jeu.

New York n’est plus. La Grosse Pomme a été passée à la broyeuse post-apocalyptique par Ubisoft : dans The Division, la ville qui ne dort jamais est morte. Ce titre particulièrement attendu, qui mêle jeu de tir et jeu de rôles à la sauce multijoueur, accumule les mécaniques de gameplay... mais ses concepteurs ne semblent pas avoir pensé à l'affluence des premiers jours.

Du coup, plutôt que de se tirer dessus à l’arme lourde, les joueurs semblent contraints de bien souvent faire... la queue, comme à la caisse du supermarché. 

Comme le montre le tweet ci-dessus, il semble en effet que pour accéder à un ordinateur – une étape nécessaire durant l'une des premières missions – il faille faire preuve de patience.

The Division ne permet pas en effet de "traverser" les autres joueurs avec son propre personnage pour aller voir directement celui qui vous confie la mission. Du coup, des files d'attentes plus ou moins disciplinées se forment devant ce malheureux PC portable. Chacun patiente tranquillement avant de partir massacrer des ennemis. 

Comme le font remarquer de nombreux utilisateurs sur Twitter, ce bug est d’autant plus surprenant qu’il ne semblait pas exister dans les préversions de The Division.

Des solutions, qui ne semblent pas totalement fonctionnelles à voir les résultats en vidéo, fleurissent en ligne. Certains indiquent ainsi qu’en continuant à marcher tête baissée dans un autre joueur, ils ont réussi finalement à le traverser pour accéder à leur objectif.

Mais le plus cruel, sans doute, est que comme de nombreux jeux très attendus, The Division souffre de quelques lenteurs et délais à la connexion. Les joueurs se voient ainsi obligés d’attendre avant d’accéder aux serveurs d’Ubisoft. Bref, The Division semble quelque peu victime de son succès et de quelques bugs – même s’ils semblent bien moins nombreux (et drôles) que ceux qui parsemaient Assassin’s Creed Unity.

Certains joueurs mécontents ne mâchent en tout cas pas leurs mots : « Ubisoft a encore tout foiré » peut-on lire sur Twitter. D’autres, plus philosophes, voient dans The Division un super "simulateur de file d'attente". Un genre de jeu auquel Ubisoft n’avait sans doute pas pensé !