BFM Business

Sur Android, Google propose désormais des moteurs de recherche alternatifs

-

- - Pixabay

Le système d’exploitation du géant américain laisse désormais l'utilisateur choisir trois autres moteurs de recherche lors de la configuration d’un smartphone.

Après plusieurs amendes liées à des abus de position dominante, Google se voit imposer de nouvelles règles par la Commission européenne pour mettre en avant la concurrence.

A partir de ce 1er mars, l’Américain, en charge du développement du système d’exploitation mobile Android, propose à tout nouvel utilisateur européen trois moteurs de recherche à utiliser par défaut, en complément de Google Search.

DuckDuckGo, Info.com et Qwant retenus

Pour apparaître dans la liste, les différents acteurs ont dû enchérir sur le prix qu’ils seraient prêts à payer à Google pour chaque internaute optant pour leur service. DuckDuckGo, Info.com et Qwant seront proposés en France.

Dans les faits, le choix se fera à la première configuration du smartphone, par le biais d’une simple liste affichée à l’écran. Comme le précise Android sur son site officiel, cette sélection est effective entre le 1er mars et le 30 juin 2020. Un nouvel appel d’offres pourra donc venir la modifier au début de l’été.

Lancé en 2008 aux Etats-Unis, DuckDuckGo concentre ses efforts sur la protection de la vie privée. Un positionnement analogue à celui de Qwant, qui est quant à lui basé en France. Info.com est quant à lui bien moins connu des internautes.

Comme le rappellent nos confrères de Numerama, l’entreprise basée en Californie reste très discrète sur son fonctionnement et sur la provenance de ses résultats de recherche. Comme DuckDuckGo, elle a pourtant été retenue dans l’ensemble des pays européens par Google.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech