BFM Tech

Sony: une communication efficace pour la PS4

La conférence annuelle du jeu vidéo se tient à Los Angeles du 11 au 13 juin

La conférence annuelle du jeu vidéo se tient à Los Angeles du 11 au 13 juin - -

La PS4 et la Xbox One ne sont même pas encore commercialisées qu'elles se livrent déjà une bataille acharnée. La guerre des consoles est déclarée mais il semblerait que Sony ait déjà une longueur d'avance pas si légère que ça.

Microsoft a voulu frapper fort le 21 mai 2013 lors de la présentation officielle de la Xbox. Design, caractéristiques techniques, manettes, Kinect, presque tous les éléments étaient dévoilés. De son côté Sony a préféré une communication plus étriquée pour sa PS4, avec des teasers qui dévoilaient à peine leur futur bijou.

Les fans de la Xbox attendaient beaucoup de cette présentation. Huit ans après la Xbox 360, l'arrivée d'une console "next gen" était très attendue. Inutile de rappeler les différences entre les deux consoles. Mais l'engouement concernant la prochaine machine de Microsoft s'est estompé. En ligne de mire la fameuse caméra Kinect qui filme constamment et dont les images sont conservées pendant trois mois. Et le géant américain s'est bien gardé de l'annoncer directement. De même que le prix de la console, 499 euros, qui est longtemps resté en suspend et qui en rebutera plus d'un lors du choix final. Les gamers sont, pour la plus grande majorité, furieux.

Sony a appris de ses erreurs

Sony a discrètement laissé le géant américain se casser les dents tout seul en distillant par parcimonie les différents éléments concernant la PS4. Lors de la conférence du 10 juin qui présentait officiellement pour la première fois la PS4, les dirigeants ont mis en avant toutes les qualités de sa nouvelle console et contré par la même occasion tous les défauts de la Xbox One. La firme japonaise a su répondre en taclant ouvertement son rival. Et l'accent a été mis sur les avantages de la PS4. Les gamers pourront sans difficulté revendre et prêter les jeux PS4. Sony a également insisté sur la possibilité d'exploiter l'entière capacité des jeux sans aucune connexion internet.

Enfin concernant les prix, la société nippone a appris de ses erreurs et semble ne pas vouloir imiter le lancement de la PS3 à près de 600 euros. L'entreprise a eu bien du mal à rattraper les ventes de la Xbox 360 à l'époque. Sony avait été contraint de baisser ses prix pour voir les chiffres de vente rivaliser avec Microsoft. A 399 euros, la PS4 s'est frayée une voie sans obstacles vers le succès.

Soufiane Naaïmi