BFM Tech

Religion 2.0 : un internaute anonyme a traduit la Bible en emojis 

Extrait de la Genèse, en émoticônes.

Extrait de la Genèse, en émoticônes. - -

Un internaute anonyme a décidé de traduire le célèbre ouvrage en y introduisant des émoticônes. Un moyen de moderniser le texte et de diffuser un message de paix et d’amour, selon l’auteur.

Au commencement était le verbe, et juste après arrivèrent les emojis. Un petit raccourci qui n’est là que pour refléter le rôle central que les émoticônes jouent dans nos vies et pour mettre en lumière ce projet un peu fou qui a débarqué sur Terre dimanche dernier.

Une personne qui souhaite rester anonyme, s’est en tout cas donné la peine de reprendre les 66 livres qui composent la bible du roi James et d’y introduire des emojis, respectueux d’Unicode (une autre bible). Un moyen « génial et amusant de partager la sainte parole » et le message d’amour qu’elle véhicule.

Le résultat représente pas moins de 3300 pages de texte et d’émoticônes, regroupés dans une Bible disponible sur l’iTunes Store américain pour un peu moins de 3 dollars. Sous-titré les "saintes Ecritures pour la Génération Y" (Scripture 4 Millennials), ce travail est le fruit d’une simple réflexion: "J’ai pensé que si nous nous projetions de 100 ans dans le futur, une bible avec des emojis existerait" explique l’auteur.

"Alors je me suis dit que ce serait sympa d’essayer de la faire", a-t-il indiqué au Guardian. Derrière le travail de retranscription, il y a aussi une véritable œuvre d’adaptation. Car notre mystérieux anonyme tenait à ce que le résultat corresponde à la façon dont on enverrait un extrait de la Bible via SMS, en cherchant à réduire le nombre de caractères totaux, notamment.

Evidemment, l’auteur anonyme n’a pas réalisé le travail à la main. Il a développé un petit programme qui a converti automatiquement le texte en faisant correspondre 80 émoticônes à 200 mots. L’entreprise lui a pris environ six mois.

Pour s’assurer que son adaptation était compréhensible, il a commencé à tweeter certains extraits de son travail. Et conscient que la Bible ne s’est pas faite en un jour, il est désormais totalement ouvert aux retours des lecteurs, experts en emojis et en saintes écritures, qui pourraient lui faire des suggestions pour améliorer son œuvre.

Le créateur de cette nouvelle bible, qui ne veut pas dire s’il est Chrétien, n’est en tout cas pas là pour provoquer de vaines querelles de chapelles : si son ouvrage n’est disponible que sur le Book Store d’Apple, c’est parce que ceux d’Amazon et de Google ne supportent apparemment par les emojis. Qui aurait cru que ces descendants du smiley originel puissent un jour porter la bonne parole ?