BFM Tech

Pour un milliardaire russe, transférer son cerveau dans un robot nous rendra immortels

-

- - cc a Health blog

Nombreux sont ceux qui ont rêvé d'immortalité. Pour Dmitry Itskov, elle viendra d'une combinaison de technologies qui permettront de transférer son cerveau et son âme dans un avatar. Un projet auquel il a décidé de consacrer sa fortune.

Alors que de nombreuses entreprises cherchent à améliorer notre quotidien ou le futur proche, un milliardaire russe voit plus loin. En 2011, Dmitry Itskov a créé Initiative 2045, qui a pour but de rassembler les scientifiques du monde entier pour trouver le moyen de transférer nos cerveaux et nos consciences dans des avatars robotiques. "Dans trente ans, nous pourrons vivre éternellement", a-t-il récemment déclaré à la BBC

Cela peut sembler absurde ou présomptueux, mais le jeune milliardaire est persuadé de sa réussite au point qu’il a abandonné le monde des affaires pour se consacrer à ce projet. "Je suis sûr à 100% d’y arriver sinon je ne me serai pas lancé dans une telle aventure", assène-t-il, serein. Et à ceux qui s’inquiéteraient de ses motivations, il répond qu’il fait cela "pour le bien de l’humanité".

La feuille de route du projet.
La feuille de route du projet. © 2045.com

Le plan du milliardaire se divise en quatre grandes étapes. La première qui se déroule entre 2015 et 2020 permettra de créer un robot contrôlable via une interface neuronale directe, la deuxième (entre 2020 et 2025) permettra la transplantation d’un cerveau humain dans un avatar, la troisième (entre 2030 et 2035) verra la possibilité de transplanter la personnalité d’un être humain dans cet avatar et la dernière (entre 2040 et 2045) permettra de créer des avatars holographiques.

Il a donc mis une partie de sa fortune au service de la recherche et veut utiliser les technologies de pointe pour découvrir les secrets du cerveau humain et pouvoir ensuite télécharger l’esprit d’un individu dans un ordinateur pour le libérer des contraintes biologiques du corps.

Dans cette aventure proche de la science-fiction, il est accompagné par de nombreux scientifiques dont des spécialistes en robotique, en organes artificiels et en neurosciences comme le Dr Randal Koene, directeur scientifique de Initiative 2045, qui estime que "en théorie ce projet est possible, extrêmement difficile mais possible". Pour lui, Dmitry Itskov n’est pas fou... mais visionnaire.

L'avatar de Dmitry Itskov.
L'avatar de Dmitry Itskov. © 2045.com

Cela dit, pour le moment, le fonctionnement du cerveau humain est un mystère et comment il génère nos pensées l’est encore plus. "Le plus grand challenge sera de comprendre comment passer d’un amas de cellules à un univers de pensées, à nos souvenirs, à nos sentiments", explique le neurobiologiste Rafael Yuste de l’université de Columbia aux Etats-Unis.

Pour y arriver certains scientifiques ont décidé d’assimiler le cerveau à un ordinateur avec des entrées, des sorties et des données navigant des unes aux autres. Et de part et d'autre de l'Atlantique, des chercheurs planchent sur la modélisation du plus complexe de nos organes. Mais nous sommes encore loin de pouvoir schématiser le cerveau comme le câblage d’un ordinateur !