BFM Tech

Plombé par une chute de ses ventes, GoPro veut se renouveler

-

- - -

Malmené par la baisse du prix moyen des actioncams, GoPro voit ses ventes s'effriter et doit se relancer. Pour cela, la marque parie sur le contenu et les drones.

GoPro va mal: selon le site Business Insider UK, les ventes du spécialiste californien de la caméra d’action seraient "catastrophiques" et forceraient l’entreprise à licencier 7% de ses salariés.

L’annonce a entraîné une baisse de l’action importante depuis le début de la semaine, baisse qui n’est que l’écho de ces 6 derniers mois: entre le 10 août dernier, jour du plus haut cours de l’action en 2015 et ce 14 janvier 2016, celle-ci est passée de 64,74 dollars à 14,60 dollars, soit une baisse de 73,42%.

Source : Yahoo Finance
Source : Yahoo Finance © -

Outre la concurrence, GoPro pâtit aussi d’une trop grande confiance en sa marque et du manque d’innovations: la Hero 4 Session (testée sur 01net), sur laquelle GoPro comptait visiblement beaucoup, était chère et pas au niveau techniquement puisqu’elle se limitait à une définition Full HD quand nombre de concurrents proposent des modèles 4K à ces niveaux de prix.

Les drones pour se relancer

-
- © -

GoPro sait qu’il doit diversifier ses activités, le marché des caméras d’action n’étant pas extensible. Il privilégie pour cela deux axes de développement: le contenu et les drones.

Côté contenus, la marque a lancé divers projets de diffusion de programmes sportifs notamment sur les consoles (PS4, Xbox One, etc.), des contenus qu'il cherche à monétiser et dont il présente une partie sur son site dédié.

En ce qui concerne les drones, la marque communique régulièrement depuis l’été dernier sur Karma, son premier modèle qui devrait être lancé dans le courant du printemps 2016.

Ce drone pourrait embarquer la puce de dernière génération d’Ambarella, champion des processeurs vidéo embarqués à qui GoPro doit sa domination technique ces dernières années, les deux entreprises ayant des accords d’exclusivité pendant les premiers mois de lancement des nouveaux composants (leur dépendance est telle que laction d’Ambarella a dévissé organiquement dans le sillage de la baisse de GoPro).

-
- © -

En proposant – peut-être ! – de la vidéo 4K à 120 i/s, GoPro pourrait prendre un leadership technologique d’importance puisque seules les caméras professionnelles, lourdes et chères, sont aujourd’hui capables de produire des ralentis en 4K (il faut des débits de 60 à 120 images par seconde pour produire de beaux ralentis).

Et il faudra que GoPro fasse la différence car ce marché sera difficile à conquérir: entre le français Parrot, leader des drones de loisir et le chinois DJI, archi-leader des drones de tournage vidéo qui intègre désormais ses propres caméras dans ses modèles d’entrée de gamme – Phantom 3 Advanced notamment –, la partie est loin d’être gagnée.

lire aussi :

Le top 10 des meilleures action-cams (Noël 2015)