BFM Business

Pepper va accueillir les patients de deux hôpitaux belges

-

- - John Thys AFP

Le robot humanoïde Pepper s'installe progressivement en Europe. Parmi les premiers utilisateurs: deux hôpitaux belges qui l'emploient comme réceptionniste.

En France, Pepper a animé des rayons de supermarchés et renseigné des voyageurs en gare. En Belgique, il va accueillir les patients dans deux hôpitaux à Ostende et à Liège. C’est la première fois que ce robot évolue dans le domaine de la santé.

Chaque exemplaire de Pepper, qui a coûté 30 000 dollars, est capable de comprendre une vingtaine de langue et de déterminer si son interlocuteur est un homme, une femme ou un enfant, a expliqué à l’AFP Raphaël Tassart porte-parole de la firme belge Zora Bots qui a développé le logiciel "implanté dans le cerveau" de ces deux robots.

A l’hôpital de Liège, les fonctions de Pepper se limiteront à l’accueil des patients et à leur redirection vers un des différents services ou vers un réceptionniste humain le cas échéant. Mais il ne commencera réellement son service qu'en janvier prochain, car le hall de l'hôpital est actuellement en travaux. A Ostende, il aura un peu plus de responsabilité puisqu’il devra également guider les patients dans les couloirs de l’hôpital, a précisé Raphaël Tassart.

Un bon outil pour dédramatiser les soins

D’après les premiers retours dont la RTBF se fait l’écho, les enfants l’adorent déjà. "C’est rassurant et super bien fait", déclare un jeune garçon à la radio et télévision belge. Mais Pepper n’a pas séduit que les jeunes patients. Il a aussi conquis le personnel de l’unité pédiatrique, où le robot a pris ses quartiers, qui estime qu'il est une aide précieuse.

Il faut dire que le personnel de l’hôpital de Liège est déjà habitué à la présence de robots car trois exemplaires de Nao, "petit frère" de Pepper puisqu’il ne mesure que 57 cm, y sont déjà utilisés pour aider les kinésithérapeutes du service gériatrique à montrer les exercices à effectuer aux patients.