BFM Tech

Nissan commence les tests de sa voiture autonome sur les routes du Japon

Le prototype autonome de Nissan Leaf commence ses phases de tests sur le bitume.

Le prototype autonome de Nissan Leaf commence ses phases de tests sur le bitume. - Nissan

Nissan passe à la vitesse supérieure et commence les tests de ses prototypes de voitures autonomes Leaf en conditions réelles.

Quoi de mieux pour tester les aptitudes d'un véhicule autonome que de le plonger au coeur du trafic urbain ! D'après le site officiel du constructeur de voitures Nissan et le site Engadget, le constructeur nippon commence à déployer ses prototypes de voitures électriques intelligentes dans les rues et sur les grands axes des agglomérations de l'Empire du Soleil Levant. Une annonce qui fait suite à la permission délivrée au constructeur par les autorités japonaises à la fin de l'année 2013. Et qui confirme le coup d'envoi de la future gamme de concepts cars autonomes à habitacle transformable, les fameux véhicules IDS, annoncé lors du 44e Tokyo Motor Show.

En faisant rouler ses véhicules sur route et non sur circuit, Nissan souhaite ainsi tester en condition réelle la fonction "Piloted Drive". Celle-ci est l'une des composantes du pilotage automatique du véhicule autonome, dont une version allégée est déjà embarquée dans les voitures haut de gamme de la marque.

Rappelons que le prototype de voiture autonome de Nissan est basé sur son modèle électrique Leaf, et est développé -pour partie- en partenariat avec la NASA. Ce dernier propose deux modes de conduite, le manuel et l'hyper assisté, à l'intérieur duquel le fameux "Piloted Drive" officie.

Le nombres de manœuvres que le véhicule final pourraient entreprendre automatiquement est impressionnant.
Le nombres de manœuvres que le véhicule final pourraient entreprendre automatiquement est impressionnant. © Nissan

Faisant partie des logiciels présents dans les véhicules à venir, celui-ci peut prendre le contrôle de la voiture automatiquement, en particulier quand le trafic est dense et, ainsi, permettre au conducteur de ne pas avoir à jouer de l'embrayage et des freins. Le constructeur automobile devrait être en mesure de proposer cette fonction dans ses véhicules autonomes d'ici la fin 2016.

Du changement de fil intelligent à l'arrêt automatique au feu rouge

La prochaine étape, à l'horizon 2018, sera d'équiper les Leafs de systèmes permettant de changer de file automatiquement lorsqu'il y a des encombrements et que la voie voisine est, elle, dégagée. Ou encore de dépassement automatique et sécurisé. Puis en 2020, Nissan prévoit même d'être en mesure de déployer des améliorations supplémentaires, comme la négociation intelligente des longues courbes d'échangeurs et des intersections urbaines.

Plusieurs capteurs laser et des cameras sont répartis sur le véhicule, tant à l'avant qu'à l'arrière.
Plusieurs capteurs laser et des cameras sont répartis sur le véhicule, tant à l'avant qu'à l'arrière. © Nissan

Rappelons que le prototype de véhicule autonome de Nissan embarque un équipement de pointe pour réaliser les prouesses de conduite évoquées. Implanté dans la carrosserie et l'habitacle intérieur des Leafs se trouve un scanner laser également à l'état -lui aussi- de prototype.

Il est capable de mesurer les distances en trois dimensions entre le véhicule, les objets et l'environnement. Et outre les capteurs radars, il y a également une caméra huit canaux qui fonctionne à 360° dont le rôle est d'épauler le système et influencer ses décisions de pilotage, surtout dans le cas de passage aux intersections.

a lire sur 01net.com :

On a testé la meilleure voiture autonome française