BFM Tech

Mercedes-Benz a testé son camion autonome sur la route pour la première fois

-

- - Daimler

Un camion de série Mercedes-Benz Actros a circulé sur une autoroute allemande en étant équipé d’un système de navigation autonome. Il n’est toutefois pas encore question pour le pilote de lâcher complètement le volant.

La scène ne manquait pas de piment. Le 2 octobre, un camion Mercedes fonçait sur l’autoroute allemande 8 entre Denkendorf et Stuttgart. A la place du conducteur, Wolfgang Bernhard, un membre du conseil d’administration du groupe Daimler. Et à ses côtés, pas très rassuré, le ministre-président du Land de Bade-Wurtemberg. Il faut dire que le véhicule circulait de façon quasi-autonome, au milieu d’une circulation dense et que le pilote se contentait de poser les mains sur le volant... sans vraiment intervenir.

Ce camion presque sans pilote est constitué à la base d'un modèle de série, le Mercedes-Benz Actros, équipé en plus du système de navigation intelligent Highway Pilot. Ce dernier permet au véhicule de prendre seul en charge la conduite dans certaines conditions grâce à plusieurs caméras et des capteurs radars montés à l’avant. En cas de difficulté, comme de mauvaises conditions météo ou un bitume dégradé, le camion signale au conducteur qu’il doit reprendre le contrôle de la machine.

Un premier essai du logiciel Highway Pilot avait été effectué sur un modèle Freightliner Inspiration Truck au mois de mai dernier sur une autoroute du Nevada. Cinq mois après, le constructeur renouvelle l’expérimentation sur une route européenne. Mais le dispositif a déjà fait ses preuves sur plus de 20 000 kilomètres en Allemagne et aux Etats-Unis.

Daimler pense que les camions autonomes pourraient améliorer la fluidité de la circulation, soulager la fatigue qui pèse sur les conducteurs et réduire les émissions de CO2. Le constructeur bénéficiait d’une autorisation de circulation exceptionnelle, en attendant que l’Allemagne légifère de façon plus globale sur les tests de véhicules autonomes. Dans ce pays, les camions longue distance parcourent en moyenne 130 000 kilomètres par an. 

Amélie Charnay