BFM Business

Lucos: un robot anti-cambriolages

Lucos le robot-vigile

Lucos le robot-vigile - -

Un petit robot capable de se balader par tous les temps et pouvant grimper partout traque les cambrioleurs.

Il mesure 50 centimètres de côté, est monté sur quatre roues, pèse 15 kilos, possède une caméra grand angle, Lucos n'a peur de personne: c'est un robot inventé pour traquer les cambioleurs.

"Doté d'une caméra qui peut fonctionner dans tous les environnements, contrairement aux autres robots de sécurité commercialisés dans le civil" explique Philippe Roussel, président d'Abankos Robotic, la société créatrice de ce vigile télécommandé.

L'engin, télécommandé par un agent de sécurité exécute ses tournées à 10 km/h, à travers les flaques d'eau, pelouse, gravier, pentes, trottoirs, de -20 à +40 degrés sans se plaindre. Doté d'un capteur, le robot détecte la présence d'un cambrioleur lors de sa ronde avant même que le cambrioleur ne force une porte.

Un coût élevé au départ

"Lucos, qui permet à une entreprise d'avoir sur un site un seul agent de sécurité et de réduire le nombre de caméras de surveillance, a besoin uniquement d'un réseau de wifi et d'une manette de jeux pour être dirigé" explique- t-il.

De composition 100 % française, Il est commercialisé actuellement 17.000 euros alors qu'un poste de surveillant revient à 150.000 euros par an.

D'autres spécimens efficaces dans des domaines similaires

Le dirigeant de cette société spécialisée dans l'intelligence artificielle a donné des noms "gaulois" aux copains de Lucos qui veut dire "souris". Abankos (castor) "bénéficiant d'une ouïe et un flair remarquable permettant de surveiller son habitat". Le prochain robot, Cunos ou "chien-loup" arrivera en 2014, sera doté de trois ordinateurs et réalisera des rondes sans commande humaine.

Lucos, sera produit à dix exemplaires cette année, suivi d'une cinquantaine. Il sera efficace idéalement dans des locaux "à risque élevés" tels les banques, centres commerciaux, entrepôts, sites Seveso…

C.Pa avec AFP