BFM Tech

Les jeux vidéos facteur d'agressivité chez les enfants?

Une étude affirme que les jeux vidéo seraient mauvais pour les enfants et les adolescents (illustration)

Une étude affirme que les jeux vidéo seraient mauvais pour les enfants et les adolescents (illustration) - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Les enfants et adolescents jouant régulièrement aux jeux vidéos ont plus de pensées et de comportements agressifs, selon une étude menée avec plus de 3.000 participants publiée lundi aux Etats-Unis.

La violence de certains jeux vidéo a-t-elle une influence sur le comportement des joueurs? A cette question aussi vieille qu'une Atari, une étude américaine a répondu "oui", lundi soir. Selon elle, les enfants et adolescents jouant régulièrement aux jeux vidéos ont plus de pensées et de comportements agressifs.

Cette recherche, publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Pediatrics, a été conduite à Singapour pendant trois ans avec des enfants âgés de 8 à 17 ans (11 ans d'âge médian) dont 73% étaient des garçons. Ils ont répondu à une série de questions, dont le nombre d'heures par semaine passées à jouer à ces jeux, leurs jeux-vidéo favoris, et s'ils avaient frappé quelqu'un qui les aurait provoqué ou rendu furieux.

On a aussi demandé aux participants s'ils avaient parfois rêvé de taper sur quelqu'un ou de lui faire mal.

Joueurs précoces, attention danger

"Cette étude révèle que le fait de jouer souvent à des jeux vidéo violents accroît à long terme les comportements agressifs quels que soient le sexe, l'âge, le degré d'agressivité initial des sujets et l'intervention des parents", écrit Douglas Gentille, de l'Université d'Iowa, le principal auteur de ces travaux.

Les enfants les plus jeunes comme les plus âgés "ont été affectés de manière significative par les jeux vidéo violents et l'étude suggère que ceux qui commencent plus tôt pourraient être plus enclins à avoir des pensées agressives. Certaines théories affirment en effet qu'un des éléments clés du développement des enfants de six à huit ans est l'apprentissage social, avec notamment le rejet de l'agressivité.

Cependant, pour le professeur Patrick Wolfe, expert en statistiques à l'University College à Londres "les auteurs de cette étude suggèrent mais ne démontrent pas que les jeux vidéo violents influencent des comportements agressifs en développant avec le temps une attitude mentale agressive".

"Il est important de souligner que ce qu'ils ont mesuré ce sont des réponses à des questions quant à des comportements agressifs, pas des comportements agressifs en soi", ajoute-t-il dans un communiqué.

S. C. avec AFP