BFM Tech

Les Américains ont un "truc" pour faire voler les drones indéfiniment

-

- - CyPhy

Pour les drones, l'autonomie est le problème n°1. Difficile d’assurer des missions s’ils ne peuvent pas voler plus de quelques minutes. CyPhy a développé un modèle qui n’a même plus besoin de se poser.

La bataille du drone a démarré depuis déjà quelques années. Et si dans la réglementation, beaucoup reste à faire, la technologie déjà très efficace doit subit quelques améliorations pour pouvoir assurer des missions commerciales. Et l’un des enjeux les plus importants est l’autonomie.

L’entreprise américaine CyPhy a peut-être trouvé un moyen d’optimiser les temps de vol et même de faire voler un drone indéfiniment. Elle a créé le PARC (Persistent Aerial Reconnaissance and Communications), une version civile d’un modèle militaire développé par Boston. Mais pour ne jamais se poser, il y a évidemment un truc.

Des missions à 150 mètres d'altitude

En fait, l’appareil ne s’alimente ni en énergie solaire, comme le fait Solar Impulse, ni avec une batterie de la taille d’un Boeing. Il est simplement relié à faisceau de filaments qui l’alimentent en permanence pour effectuer des missions à plus de 150 mètres d’altitude. Et, vu de la terre, rien ne transparaît puisque ce fil, qui transmet aussi des données, est plus fin que celui des oreillettes de smartphones selon une observation du MIT.

Et si jamais ce fil se casse, le drone ira se poser en douceur grâce à une batterie interne qui lui donnera suffisamment d’énergie en cas de problème.

Avec son équipement de vision infrarouge et ses caméras, cet appareil semble avoir été créé pour la surveillance, mais la livraison pourrait aussi devenir l’un de ses champs d’action. C’est ce que pense le groupe UPS qui n’a pas hésité à financer le projet.

P.S.