BFM Tech

Le robot R2D2 opère désormais l’intérieur des yeux

Le robot chirurgical R2D2.

Le robot chirurgical R2D2. - BBC

Une première opération intraoculaire a été réalisée avec l’assistance d’un robot par des chirurgiens d’Oxford. Le dispositif devrait permettre de réaliser des interventions plus sûres et plus complexes.

La main humaine est moins fiable que le bras d’un robot pour réaliser des opérations délicates. C’est la conclusion d’une équipe de docteurs de l'Université d'Oxford qui a utilisé pour la première fois au monde un robot chirurgien pour réaliser une intervention intraoculaire à l’hôpital John Radcliffe. La machine est affublée du nom sympathique de R2D2 pour Robotical Retinal Dissection Device et a été développée par l’entreprise néerlandaise Preceyes BV. Elle a été conçue uniquement pour entrer et sortir du globe oculaire avec une précision submillimétrique.

Le patient était un prêtre de 70 ans, Bill Beaver, qui ne voyait plus que des images déformées comme s’il s’était trouvé devant un miroir de fête foraine. La faute à une membrane qui s’était développée et contractée à la surface de la rétine. L’opération consistait à prélever cette membrane d’un 100e de millimètre d’épaisseur sans endommager la rétine. Délicat. Mais le recours à R2D2 a permis de réussir cette prouesse.

Voir la vidéo de la BBC :

Vers la guérison de cas de cécité

Le chirurgien manie un joystick, les yeux rivés sur un écran et des microscopes montrant l’intérieur de l’œil du patient, pour guider le robot à distance. D’ordinaire, il est obligé de suspendre son mouvement à chaque battement de cœur qui fait trembler sa main. R2D2, à l’inverse, se montre extrêmement stable et progresse ainsi beaucoup plus rapidement. Sans compter sa grande précision puisqu’il se déplace au 1000ème de millimètre. Il compte sept moteurs contrôlés par des ordinateurs. Un tel robot permet maintenant d’envisager d’insérer des cellules souches sous la rétine et de guérir certains cas de cécité.

"La technologie actuelle de scanners laser nous permet de surveiller les maladies rétiniennes au niveau microscopique, mais ce que nous voyons nécessite des interventions qui vont au-delà de la limite physiologique de ce que la main humaine peut faire", a confirmé le Dr MacLauren à la BBC. "Avec un système robotisé, nous ouvrons un nouveau chapitre des opérations oculaires qui actuellement ne peuvent pas être exécutées" a-t-il ajouté.

Cette opération a été réalisée à titre expérimental. R2D2 doit maintenant faire ses preuves au cours de 11 autres interventions pour être agréé. En attendant, le père Bill Beaver a retrouvé une vue normale.

Amélie Charnay