BFM Tech

Le chargeur universel pour tous les téléphones d'ici 2017

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le Parlement européen a voté une directive sur l'adoption d'un chargeur universel pour les appareils radioélectriques. Reste à savoir quelle technologie sera privilégiée.

Le chargeur d’un iPhone ne peut pas redonner vie à un Galaxy. Gênant. Encore plus gênant: une seule marque propose parfois un chargeur lié à un modèle. Pour résoudre ces problèmes, l'Union européenne s'est engagée ce 13 mars 2014 à imposer d'ici à trois ans des chargeurs universels pour téléphones portables, comme le demandaient les consommateurs et la Commission européenne.

C’est l’accord auquel le Parlement et le Conseil européen était parvenu en décembre dernier qui vient d’être validé. La Commission va désormais devoir s'atteler à définir plus précisément en quoi consistera ce chargeur universel, et dans quelles conditions exactes il sera imposé. La question est notamment de décider le type de connexion qui sera adopté.

Apple dans le collimateur

Dans la directive adoptée par le Parlement européen, il est stipulé, parmi les "exigences essentielles" de fonctionnement des équipements radioélectriques autorisés dans l'UE, qu'ils doivent disposer de "chargeurs universels". Par équipement radioélectrique, le texte entend tout appareil qui émet ou reçoit des ondes radioélectriques à des fins de radiocommunication et/ou de radiorepérage. Soit aussi bien les téléphones portables que les GPS ou les tablettes.

"Il faut qu'on ait un chargeur commun pour tous les téléphones mobiles, tous les citoyens y sont favorables", a commenté la commissaire européenne en charge du dossier, Neelie Kroes.

"Nous voulions contraindre les fabricants à rendre leurs téléphones compatibles afin que ce chargeur unique simplifie la vie du citoyen, mais aussi réduise les coûts liés à l'achat du téléphone et diminue le volume des déchets", s'est réjoui l'eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella. 

Apple avec son chargeur Lightning est clairement dans le collimateur de l'Union européenne, puisque depuis 2009, la plupart des fabricants ont respecté un accord conclu avec la Commission allant dans le sens du chargeur universel, sauf... la firme à la pomme.

La rédaction