BFM Tech

La presse chinoise se félicite après les excuses d'Apple

Les excuses du groupe Apple auprès des autorités chinoises ont fait baisser Wall Street. Le titre du géant de l'informatique a reculé lundi de 3,11 % à 428,91 dollars.

Les excuses du groupe Apple auprès des autorités chinoises ont fait baisser Wall Street. Le titre du géant de l'informatique a reculé lundi de 3,11 % à 428,91 dollars. - -

Les médias chinois se félicitaient mardi de la lettre d'excuses d'Apple, après plusieurs jours d'une campagne de remise en cause des pratiques commerciales en Chine du géant américain.

Mea culpa. Le patron d'Apple, Tim Cook, s'est excusé auprès de la Chine et de ses consommateurs, après une campagne de remise en cause des pratiques commerciales en Chine du géant américain.

Apple a en effet publié sur son site internet une lettre en chinois dans laquelle Tim Cook présente des "excuses sincères pour les inquiétudes ou les malentendus suscités" par Apple chez ses clients.

"Nous avons réalisé que notre manque de communication externe a conduit le monde extérieur à penser qu'Apple était arrogant et ne tenait pas compte des remarques des consommateurs", explique notamment Tim Cook.

La Chine, deuxième marché mondial pour Apple

Des excuses bienvenues, puisque la société californienne a été ces derniers jours en Chine la cible d'un tir de barrage orchestré par les médias chinois officiels, notamment au nom de la défense des consommateurs. D'autres désaccords entre la Chine et Apple sont également en cours, dont plusieurs affaires de violation de propriété intellectuelle en Chine.

Le Quotidien du Peuple, organe officiel du Parti communiste chinois, avait ainsi appelé les consommateurs chinois "à mettre fin à l'arrogance sans pareille d'Apple", accusé de ne pas les traiter aussi bien que les étrangers en matière de service après-vente.

Si les excuses du PDG peuvent paraître surprenante, il ne faut pas oublier que la Chine est le deuxième marché mondial d'Apple, où la firme américaine se trouve en forte concurrence avec le géant sud-coréen Samsung.


À LIRE AUSSI :

>> Apple sous pression en Chine

>> Apple accusé par une société chinoise d'avoir piraté Siri
>> Tim Cook : la Chine va devenir le premier marché d’Apple