BFM Tech

La panne informatique d'Orly liée à un Windows vieux de plus de 20 ans

-

- - Stephane de Sakutin AFP

Le système météo d'Orly, qui est tombé en panne début novembre, provoquant une grande pagaille dans les vols des compagnies desservant l'aéroport avait un défaut majeur. Il tournait sous un système d'exploitation complètement obsolète. Gênant !

Le 7 novembre 2015, le trafic aérien a été perturbé pendant quelques heures à l'aéroport d'Orly. Le problème est venu de la "panne informatique d'une tour de contrôle qui fournit les données météo", à laquelle s'est ajouté "un brouillard important", avait expliqué Air France sur Twitter. Ce 11 novembre, une information supplémentaire du Canard Enchaîné est venue jeter un nouvel éclairage sur cet incident…

L’hebdomadaire précise en effet que la panne a affecté le système Decor (diffusion des données d’environnement contrôle d’Orly et de Roissy), relié à Météo France, et fonctionnant encore sous Windows 3.1. Un système d’exploitation lancé par Microsoft en 1992 et dont le support a pris fin en 2001! 

"Samedi matin, le trafic n’était pas vraiment dense. Mais imaginez, pendant la COP21, le ballet des chefs d’Etat perturbé à cause d’un logiciel informatique qui date de la préhistoire. De quoi aura-t-on l’air ?", s’est inquièté un ingénieur dans l’hebdomadaire.

Contacté, le ministère des Transports a assuré au Canard que "la modernisation des équipements informatiques des aéroports français est prévue pour 2017". Il va donc encore falloir attendre.

Cela dit, Orly n'est pas le seul à subir ce type d'incident. D’autres aéroports du monde entier subissent aussi des pannes informatiques, comme JFK à New York en août dernier ou Londres en décembre 2014, car ils préfèrent utiliser des systèmes basiques qui sont, certes plus faciles à maintenir mais également obsolètes qui ne bénéficient donc plus de mises à jour. Une situation qui laisse la porte ouverte à des piratages…

Pour preuve, fin octobre, un groupe de hackers a souligné le manque de sécurité d’un aéroport européen, sans le nommer. En étudiant son système informatique, ils y ont découvert pas moins de 58 failles de sécurité qui auraient permis à des personnes mal intentionnées de prendre le contrôle de certains systèmes sensibles.

a lire également sur 01net.com

Un hacker aurait pris le contrôle d'un avion en vol grâce à son système de divertissement

Cécile BOLESSE