BFM Tech

La Maison Blanche ne construira pas l'Etoile Noire

L'Etoile Noire, un rêve avorté.

L'Etoile Noire, un rêve avorté. - -

Le besoin d'une station spatiale aussi classe semblait faire l'unanimité, en tout cas chez les 35.000 signataires de la pétition, mais pourtant, l'administration Obama ne mènera pas ce projet.

Triste nouvelle pour les Storm Troopers et autres partisans de l’Empire : la Maison Blanche ne construira pas l’Etoile Noire. Alors que le succès d’une pétition lancée sur le site We, the People de la Maison Blanche a forcé l’administration à répondre, Paul Showcross, responsable de la branche Science et Espace d’Obama, a fait le 11 janvier une déclaration qui décevra tous les geeks de la terre.

"Nous ne sommes pas d’accord avec le fait de détruire des planètes." Les mots du spécialiste Espace de la Maison Blanche sonneront avec violence aux oreilles des 35.000 signataires de la pétition, mais la décision est sans appel. Même s’il reconnaît que l’emploi et une forte politique de défense sont de leurs principales priorités, un tel projet "ne figure pas à l’horizon".

Plutôt un canon à chamallows ?

Outre le détail de détruire les planètes avec un rayon laser géant, deux autres raisons ont poussé les collaborateurs d’Obama à refuser de s’engager dans un tel projet. Son prix exorbitant tout d'abord, estimé à 850,000,000,000,000,000 dollars, soit 13.000 fois le PIB mondial. Un gouffre financier y compris pour les Etats-Unis. Sa faille technique ensuite. Car malgré toute sa puissance (et son coût), l'Etoile Noire peut être détruite par un homme seul, il suffit de demander à Luke Skywalker son avis sur la question.

A peine né, l’espoir de voir une Etoile Noire briller les nuits sans nuages s’éteint donc. Mais ce n’est pas pour autant que tout programme spatial américain est abandonné : la suite de la déclaration de la Maison Blanche est un descriptif complet de leur programme spatial. La Station spatiale internationale, les vols commerciaux à travers l’espace, mais également, bien sûr, les missions menées sur Mars.

On y apprend également, photo à l’appui, que Barack Obama sait parfaitement manier le sabre laser et possède un redoutable canon à chamallows.

Mais c'est le tout dernier argument qui convaincra les fans les plus absolus de Star Wars : "Rappelez-vous, le pouvoir qu'a l'Etoile Noire de détruire une planète, voire un système solaire, n'est rien devant le pouvoir de la force." Pas faux.