BFM Business

Freebox Delta: l’UFC-Que Choisir met en garde contre les offres de Free

La Freebox Delta

La Freebox Delta - Free

Selon l’association de défense des consommateurs, l’opérateur manque de clarté dans la présentation de ses offres commerciales et facture des prestations de manière injustifiée.

Quinze jours après la présentation de la Freebox Delta, Free est déjà invité à faire évoluer son offre par l’UFC-Que Choisir. Dans un article publié ce 18 décembre, l’association annonce avoir mis Free en demeure de modifier certains aspects commerciaux liés à la vente de sa nouvelle box haut de gamme. Et ce en dépit du geste de l’opérateur, qui a annoncé la gratuité des frais de mise en service (dans un premier temps facturés 99 euros) et des frais de migration pour les abonnés depuis plus de cinq ans.

L’association demande notamment à Free d’apporter des précisions dans sa grille tarifaire sous 15 jours, sous peine d’alerter la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF).

Un tarif incomplet

Pour l’UFC-Que Choisir, le prix affiché par Free est susceptible d’induire les clients potentiels en erreur. Sur la page de présentation de ses différentes offres, Free affiche un tarif de 49,99 euros par mois sans engagement. Mais l’opérateur n’indique pas qu’il sera nécessaire de débourser 480 euros (ou dix euros par mois pendant 48 mois) pour s’offrir le Player Free, indispensable pour profiter des services de la Freebox Delta sur son téléviseur. Bien que le prix du Player Free soit clairement indiqué sur la page dédiée à la nouvelle box, l’UFC-Que Choisir demande à Free davantage de transparence.

L’organisme revient également sur la suppression des frais de mise en service et des frais de migration. Ce geste commercial s’est accompagné d’une facturation de 40 euros pour le disque dur interne de 1 To et de 59 euros pour le pack sécurité. Soit un total de 99 euros pour deux services, initialement inclus dans l’offre.

L’UFC-Que Choisir estime que la concordance de ce montant au tarif initial des frais de mise en service montre que ces derniers n’étaient pas liés à une prestation, mais destinés à facturer des options (disque dur et pack sécurité) présentées comme offertes. Enfin, l’UFC-Que Choisir critique la facturation par Free de 49 euros pour toute résiliation, sans justification, contrairement à ce qu’impose le code de la consommation.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech