BFM Tech

Dot, la première montre connectée en braille

Dot, la smartwatch pour aveugles qui affiche des informations en braille.

Dot, la smartwatch pour aveugles qui affiche des informations en braille. - Dot

Une start-up coréenne vient de dévoiler à Barcelone une smartwatch dédiée aux aveugles. Compatible Android et iOS, elle sera commercialisée au prix de 300 euros dans le courant de l’année 2017.

Ce n’est encore qu’un prototype mais il est peut-être promis à un brillant avenir. La montre Dot, présentée actuellement par la start-up coréenne du même nom au Mobile Word Congress, est une smartwatch pour les malvoyants.

Comme on le voit sur la photo ci-dessus, sa particularité n’est pas d’utiliser la commande vocale ou le recours à un assistant virtuel pour lire des contenus. Mais d’afficher tout simplement des informations en braille. Pour cela, son cadran présente quatre modules avec chacun six cellules actives. L’heure mais aussi des notifications et des contenus web sont automatiquement transcrits avec très peu de latence.

Une connexion via un smartphone Android ou iOS

La Dot se connecte au smartphone en Bluetooth et est compatible Android et iOS. Petite précision tout de même, l’utilisateur pourra continuer à lire l’heure en braille même si sa montre est déconnectée.

L’objet est élégant avec ses formes épurées et rondes, ainsi que ses finitions en aluminium. Le cadran mesure 42 mm, l’écran est tactile et la batterie présente une capacité de 4400 mAh ce qui promet une autonomie de 10 heures en utilisation active. Le bracelet est disponible en cuir ou en plastique en version sport. La Dot est également munie de différents capteurs dont un gyroscope et un accéléromètre.

L'objet sera disponible autour de 300 euros dans le courant de l’année 2017 mais elle est déjà disponible en pré-commande sur le site officiel. Dot accepte aussi en attendant des beta testeurs.

Il y a 285 millions de malvoyants dans le monde. 95% d’entre eux abandonnent l’apprentissage du braille faute de contenus accessibles. La start-up Dot espère bien contribuer à renverser la vapeur avec sa smartwatch.

Amélie Charnay