BFM Tech

Des drones pour sauver les enfants du Sida

-

- - Unicef - Khonje

L'Unicef et le gouvernement malawite testent un service de transport d'échantillons sanguins par drone pour accélérer la détection du VIH chez des nourrissons et ainsi les soigner plus vite.

Et si les drones pouvaient sauver des vies ? C’est dans ce but que l’Unicef et le gouvernement du Malawi, petit pays d’Afrique australe, ont lancé un programme expérimental autour de ces engins volants.

Au Malawi, de nombreux enfants naissent de mères séropositives et la qualité des soins que l’on peut leur apporter dépend de la rapidité avec laquelle un diagnostic est établi. Et pour connaître leur état de santé, il faut envoyer un prélèvement de sang depuis le centre de santé où naissent ces enfants à un laboratoire certifié. Actuellement, il faut compter une dizaine de jours pour que le prélèvement arrive à bon port par la route et huit semaines de plus pour obtenir le résultat.

C’est là que les drones interviennent. Ceux-ci pourraient être une bonne alternative au transport routier et sérieusement raccourcir ce délai. Le premier nécessite un véhicule, du carburant et un chauffeur, ce qui peut sembler facile dans nos contrées mais l’est beaucoup moins au cœur de l’Afrique... tandis que le second n’a besoin que d’être programmé et de partir avec des batteries chargées.

Premier vol concluant

Un premier vol d’essai a permis de constater la faisabilité du projet, le drone ayant parcouru en vingt minutes les dix kilomètres séparant une clinique rurale de l’hôpital central de Kamuzu. D’autres vols d’essai se dérouleront jusqu’au 18 mars pour évaluer notamment le coût et la sécurité du projet.

"Chaque année, environ 10.000 enfants meurent de maladies liées au VIH, rappelle un représentant de l’Unicef dans un communiqué. Les drones pourraient être un bon moyen de dépasser ces problématiques de transport et permettre à des enfants de commencer un traitement à temps pour survivre." C’est tout ce qu’on leur souhaite.