BFM Tech

Des combats entre joueurs bientôt disponibles sur Pokémon Go

Les fans du jeu vidéo mobile, véritable phénomène à sa sortie en 2016, le réclamaient depuis longtemps. L'éditeur Niantic a développé un mode "Combats de dresseurs" qui permet aux joueurs de s'affronter entre eux sur Pokémon Go.

Se livrer des combats effrénés entre amis sur Pokémon Go va bientôt être possible. Les fans le réclamaient depuis le lancement du jeu à l'été 2016. Cette possibilité semble passionner les amateurs du jeu vidéo mobile qui sont déjà plus d'un million à avoir regardé la vidéo l'annonçant sur le compte Twitter officiel du titre: "Les combats de dresseurs arrivent bientôt".

Un code QR

Pour lancer une invitation, les joueurs doivent scanner un code QR sur le smartphone de leur adversaire, qu'il figure parmi leurs amis ou que l'on vienne de le rencontrer. Dans tous les cas, il faudra être à ses côtés. Presse-citron rappelle qu'il était déjà possible de s'affronter sur Game Boy avec un câble. Les batailles rapides se font avec trois Pokémon par équipe.

Avec ce nouveau mode, les créateurs, Niantic, continuent leur offensive pour développer le potentiel social du jeu. Le mouvement avait été initié plus tôt avec la nouvelle fonction "Amis" lancée en juin.

Cinq à six millions de personnes par jour

Pour éviter les compétitions déséquilibrées, Niantic introduit un système de ligues à plusieurs niveaux, ainsi les Pokémon super puissants ne pourront pas vaincre facilement des adversaires moins puissants. Une fois la bataille terminée, les deux entraîneurs reçoivent en prix de la poussière d'étoiles, rapporte FrAndroid.

Le jeu a été téléchargé plus de 800 millions de fois depuis son lancement. Ces nouvelles possibilités réussiront-elles à relancer un engouement d'envergure comme à son lancement? Aujourd'hui, chaque jour, cinq à six millions de personnes continuent à y jouer. Niantic a prévenu qu'il allait déployer progressivement la fonction "Trainer Battles" à travers le monde pour éviter les problèmes de serveur qui avait entaché les débuts du jeu.

Elise Maillard et Pauline Dumonteil