BFM Tech

Des chercheurs apprennent aux robots à tomber pour mieux avancer

-

- - Capture vidéo Darpa robotics challenge

Des chercheurs se sont inspirés des réflexes humains et de l'instinct des chats pour apprendre à des robots à tomber sans se fracasser au sol.

Les robots n’ont pas d’instinct de protection en cas de chute, ce qui peut occasionner des dégâts importants. Pour éviter que ces culbutes ne coûtent des milliers de dollars, voire plus, et ne ralentissent les progrès dans le domaine, des chercheurs de l’université de Géorgie (Georgia Institute of Technology) ont décidé d’apprendre aux robots à tomber… 

Pour cela, l’équipe s’est inspirée non seulement des réflexes d’un homme en cas de chute (mettre les bras en avant, se protéger la tête…) mais aussi de la capacité des chats à retomber sur leurs pattes.

"Nous pensons que les robots peuvent apprendre à tomber sans "se faire mal", a expliqué Sehoon Ha, étudiant à Georgia Tech. Pour ce faire, nous avons rassemblé toutes les recherches existantes sur les chutes de robots pour leur permettre de savoir comment réagir en cas de chute." Les chercheurs ont ensuite conçu un algorithme qui permet aux robots de calculer comment se placer afin de créer suffisamment de points de contact avec le sol pour disperser l’énergie de la chute et diminuer les dégâts sur le robot.

"Nous savions qu’un robot avait les capacités de calcul nécessaires pour atténuer la force de la chute, mais il n'a pas la capacité de se déplacer aussi rapidement qu’un chat, a ajouté le professeur Karen Liu. Notre nouvel algorithme de planification prend donc en compte les contraintes matérielles et les capacités du robot, et suggère une séquence de contacts de sorte que le robot peut progressivement ralentir."

Les résultats ne sont peut-être pas très impressionnants par rapport à ce que les chats font avec tant de grâce, mais c’est un pas dans la bonne direction. Prochaine étape pour l’équipe de Georgia Tech: apprendre aux robots à ne blesser personne en cas de chute.

Cécile BOLESSE