BFM Tech

Dans cette université américaine, la montre connectée est obligatoire

-

- - Fitbit

Les dirigeants de l'université Oral Roberts de Tulsa suivent à la lettre la célèbre devise "un esprit sain dans un corps sain". Et pour cela, ils demandent à leurs étudiants de se munir d'une montre connectée Fitbit.

La pratique du sport fait partie intégrante du cursus de l’université Oral Roberts (ORU) de Tusla, dans l’Oklahoma. Mais désormais, au lieu de tenir un journal de leur activité physique, les étudiants vont devoir porter une montre connectée Fitbit.

Pour se la procurer, les étudiants devront débourser 140 dollars, l’équivalent de deux manuels scolaires neufs, car l’université ne fournira pas le bracelet. Une somme qui n’est pas négligeable pour des jeunes que les études supérieures poussent déjà souvent à s’endetter.

Les données seront envoyées automatiquement par la montre vers une base de données de l’université. Cette plate-forme permettra aux professeurs de repérer les étudiants ayant des problèmes et leur fera gagner du temps puisqu’ils n’auront plus à reporter les indications mentionnés dans les journaux de bord des étudiants vers le système informatique de l’université.

Selon des médias locaux, l’ORU a fixé un objectif de 10 000 pas par jour pour obtenir la note maximale, ce qui correspond tout de même à cinq miles par jour (huit kilomètres). Et le système fonctionne où que se trouve l’étudiant, précise le responsable du programme, Mike Mathews. "S’il est en Afrique pour les vacances de printemps, le système enregistre quand même son activité physique."

550 montres déjà vendues sur le campus

Si l’accessoire est obligatoire pour les futurs étudiants, ceux déjà inscrits dans l’établissement ont le choix de participer à ce programme ou non.

D’ici quelques années, grâce à ces données, poursuit Mike Mathews, l’université sera capable de déterminer si la réussite scolaire et la bonne santé physique sont liées. C’est justement là que le bât blesse… car l’université n’a rien dit sur la protection des données de ses étudiants. Elle n’a pas indiqué non plus si elle se contentait des données sur l’activité sportive, car les montres connectées sont capables de récupérer de nombreuses autres informations.

Car "ORU prend grand soin de nourrir l’esprit, le corps et l’âme de ses étudiants", assure fièrement l’université dans son communiqué. Et cette plate-forme permet non seulement de voir les performances scolaires des jeunes mais aussi leurs interactions. Nous sommes la première université à offrir cette approche du sport."

D’après l’établissement, 550 montres ont déjà été vendues par la librairie du campus et de nombreuses autres ont été achetées à l’extérieur.

a lire aussi

CES 2016 : avec Blaze, Fitbit améliore le design de ses montres connectées