BFM Business

Cybercriminalité : le fléau des "rançongiciels"

-

- - -

Rien qu'en France, 1.400 plaintes ont été déposées et les malfaiteurs auraient empoché pas moins de 5 millions de dollars.

C'est le fléau du moment pour les internautes et la police du web : les "rançongiciels" ou "ransomware" en anglais. Le modus operandi de ce genre de virus est simple : des hackers bloquent votre ordinateur, menacent d'en effacer tout le contenu et vous demande une rançon.

Selon une étude de Symantec, 3% des victimes acceptent de payer, généralement une centaine d'euros. En France, 1.400 plaintes ont ainsi été déposées. La gendarmerie notamment a ouvert une enquête sur ces rançonneurs du net. L'arnaque aurait déjà rapporté 5 millions de dollars aux cybercriminels.

Symantec France a dénombré 16 groupes de cybercriminels spécialisés dans ce genre d'attaque, la plupart basés en Europe de l'Est.

Lors d'une attaque ce sont 2.000 à 3.000 ordinateurs qui peuvent être infectés.

Ne pas payer et nettoyer l'ordinateur

Le phénomène a commencé depuis quelques mois, mais Symantec France pense que la tendance va encore s'accélérer en 2013.

Et pour preuve que l'affaire est prise très au sérieux, un site d'information sur le sujet vient d'ouvrir : stopransomware.com. Pour autant, le meilleur conseil reste de ne pas payer et faire "nettoyer" son ordinateur. 

Cécile Ollivier et Antoine Bonnetier