BFM Tech

Cet homme a créé une bicyclette volante dans son garage

-

- - Capture YouTube

Un inventeur britannique a soudé ensemble deux hélices de paramoteur pour en faire un "hoverbike", une espèce de bicyclette volante. Impressionnant, mais pas facile à maîtriser.

Jetpacks et hoverboards sont désormais has-been. Voici venu: le "hoverbike". Créée par Colin Furze, un inventeur britannique un peu dingo, cette bicyclette volante permet de se déplacer sans toucher le sol, à une hauteur d'environ un mètre. En réalité, c'est plutôt l'engin qui se déplace tout seul et l'homme qui essaye de le stabiliser tant bien que mal sans tomber par terre, un peu comme dans un rodéo.

Pour créer son hoverbike, Colin Furze a acheté deux hélices de paramoteur, mais au lieu de les mettre à la verticale, il les a positionné à l'horizontale. Elles sont dirigées vers le bas, et soudées ensemble par une barre métallique sur laquelle le "conducteur" peut prendre place. Après plusieurs tentatives de design infructueuses, Colin Furze arrive finalement à créer un appareil qui décolle vraiment. C'est un exploit d'autant plus impressionnant que l'engin ne semble pas très sécurisé. On a l'impression qu'il peut couper les jambes du conducteur à n'importe quel moment. Colin Furze a été soutenu dans ce projet par Ford, dans le cadre d'une campagne marketing. Il n'est pas dit, toutefois, que cette invention devienne un jour un vrai produit.

Ce n'est pas la première fois que Colin Furze se lance dans ce genre de projet loufoque partiellement dangereux. Il en fait même son fonds de commerce sur YouTube, où il totalise plus de 2,6 millions d'abonnés. Parmi les autres projets déjà réalisés figurent des griffes automatiques à la Wolverine (X-Men), une version réelle du lanceur de grappin d'Assassin's Creed ou encore un lit sur ressort géant pour les fainéants. Dans la grande tradition des inventeurs fous ou géniaux, tout est réalisé dans son garage.

Gilbert Kallenborn