BFM Tech

Avec YO, vous pourrez regarder vos spermatozoïdes en direct sur votre smartphone

-

- - -

Nos téléphones servent à tout. Vraiment à tout. Même à des usages médicaux surprenants. C’est le cas avec le Yo Home Sperm Test, qui utilise le smartphone pour mesurer le nombre de spermatozoïdes mobiles. Les seuls qui comptent…

"Testez vos nageurs avec Yo", c’est par cette phrase qu’on découvre le petit appareil, approuvé par l’agence de santé américaine –ce qui n’est pas rien. Vient ensuite l’autre phrase: "Testez votre sperme dans le confort de votre téléphone", pour ne pas dire de votre domicile. Voilà une belle promesse, vous éviter d’avoir à vous rendre dans des laboratoires spécialisés, ce qui n’est jamais très agréable. En l’occurrence, le test peut être réalisé quasiment n’importe où, tant que vous avez le module Yo Sperm Test et votre smartphone, iOS ou Android.

Car Yo est un appareil très compact, qui permet, une fois un prélèvement effectué manuellement, de visualiser l’activité de ses spermatozoïdes directement sur l’écran de son smartphone. On place une goutte du liquide séminal sur une petite lamelle transparente et la glisse dans le lecteur. Ensuite, on enfiche le smartphone de l’autre côté. Son appareil photo sert alors de "microscope" et son écran sert à visualiser l’activité spermatique.

Le module enregistre alors une vidéo en direct et un algorithme calcule combien de spermatozoïdes bouge. Leur mobilité est ainsi estimée automatiquement et un petit rapport est émis directement à l’utilisateur sans besoin d’une interprétation médicale. Il sait ainsi si ses spermatozoïdes se comportent normalement.

En plus du lecteur, la boîte contient deux kits pour réalisés deux tests (lamelles, poudre, le petit récipient collecteur, etc.). Il faudra également installer l’application, qui gère le module de test et vous permettra de patienter en suivant un petit quiz sur le sperme. Sur le sujet, il semble qu’on puisse en apprendre tous les jours. Le "Yo Home Sperm Test" devrait être disponible à partir du 31 janvier prochain, il coûtera 50 dollars (46,7 euros).