BFM Tech

Avec Tinder Boost, mettez votre profil en tête de gondole

Un écran de téléphone portable

Un écran de téléphone portable - Capture d'écran BFMTV

Une nouvelle fonction payante permet de mettre en avant son profil pendant 30 minutes dans une zone donnée. L'espoir, c'est évidemment d'augmenter les chances de rencontres.

Le marché de l’amour est, comme chacun sait, très concurrentiel. Il n’est donc pas étonnant de voir certains acteurs du web intégrer des méthodes directement inspirées de la grande distribution. Avec sa nouvelle fonction "Boost", l'application mobile Tinder propose ainsi à ses utilisateurs de se mettre momentanément en tête de gondole, comme on le ferait pour un yaourt dans le rayon frais d'un supermarché.

L'idée est simple: quand un utilisateur active le "Boost", son profil figurera automatiquement parmi les premiers sur tous les smartphones des autres utilisateurs de la zone, et cela pendant 30 minutes. Ce qui n'est pas sans rappeler les "leurres" de Pokémon Go ! Cette mise en avant augmentera mécaniquement ses chances d'avoir un "match" (une correspondance ou affinité), et c'est tout l'intérêt de la chose.

-
- © -

Une fois le temps de gloire écoulé, l'application affiche les "matches" qui ont pu être générés avec ce Boost. Pour la suite, en revanche, l'utilisateur ne pourra s'appuyer que sur son art de la drague. Car dans ce domaine, il n'y a (heureusement) pas encore de bouton miracle.

Vous l'aurez deviné, la fonction Tinder Boost n'est évidemment pas gratuite. Les abonnés Tinder Plus auront droit à un Boost gratuit par semaine. Au delà, il faudra sortir son portefeuille. Pour l'instant, le prix n'a pas encore été révélé. Tinder Boost est actuellement en test en Australie et devrait "bientôt" être disponible dans les autres pays.

Certains utilisateurs trouveront peut-être que cette fonction crée un biais dans le calcul des correspondances, dans la mesure où elle favorise temporairement les personnes qui ont l'argent nécessaire pour en profiter, aux dépens des qualités intrinsèques des autres. Mais bon, c'est aussi cela, la dure loi du marché.