BFM Tech

Amazon dévoile un nouveau et étonnant drone de livraison

Formes rectangulaires et couleurs camouflage, le nouveau prototype du site d'e-commerce est une surprise. À mi-chemin entre l’avion et l’hélicoptère, il pourrait évoluer dans un rayon de 24 kilomètres autour d’un entrepôt.

En décembre 2013, Amazon créait l'événement en présentant son projet de livraison par drone Prime Air. Deux ans après exactement, la firme revient à la charge avec un nouveau prototype d'aéronef que l'on peut apercevoir dans une vidéo postée sur YouTube :

Un modèle d'envergure

La forme, tout d'abord est surprenante avec son fuselage à angle droit et sa fausse allure de biplan. Les couleurs aussi, qui reprennent celles orange, bleu et blanc du logo d'Amazon, mais façon camouflage.

Il s’agit toujours d’un octocoptère avec huit hélices, lui permettant de décoller et d’atterrir verticalement comme un hélicopètre. Ce qui a changé, c’est sa façon d’évoluer une fois qu’il est dans les airs. Il n’utilise alors plus qu’une seule hélice, la grande à l’arrière, ce qui le propulse comme un avion. Il semble aussi disposer d'un système plus performant de détection et d'évitement d'obstacle.

Si Amazon donne très peu de détails techniques, on sait tout de même que l'engin pèse moins de 24 kilos et semble beaucoup plus grand que le précédent modèle. On ignore s'il peut transporter davantage de charge utile que les 2,3 kilos précédemment annoncés. Mais il est capable d'évoluer dans un rayon de 24 kilomètres autour d'un entrepôt d'Amazon.

Dans la vidéo, la caméra embarquée à bord affiche des données de navigation. On distingue alors que le drone atteint la vitesse de 93 km/h et une altitude de 133 mètres.

Le nouveau prototype de drone de livraison d'Amazon dévoilé ce 29 novembre.
Le nouveau prototype de drone de livraison d'Amazon dévoilé ce 29 novembre. © Amazon

Tout est automatisé

Dommage qu'il faille subir le récit laborieux et soi-disant humoristique de l'ancien animateur de Top Gear Jeremy Clarkson à propos d'une histoire de paire de baskets mangée par un bouledogue.

Au niveau de la préparation du colis, Amazon montre un processus toujours entièrement automatisé avec des tapis roulants et un chariot élévateur qui place le drone dans la machine. À son approche, le client est averti par une alerte sur son appareil mobile. Il doit alors déposer un petit carré en plastique surmonté du logo Amazon dans son jardin. Au moment d'atterrir, le drone scanne le sol et identifie le carré comme un code barre pour se positionner précisément dessus et lâcher le colis.

Rappelons qu'Amazon a obtenu au mois de mars dernier l'autorisation de tester ses drones de livraison sur le sol américain.

Il a aussi exposé cet été un projet de régulation de la circulation de ces aéronefs sans pilote avec un système de partage des couloirs aériens.

Amélie Charnay