BFM Tech

Accusé de sexisme, Jimmy Iovine (Apple) s’excuse

-

- - Mike Windle / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Selon ce responsable d’Apple, les femmes auraient du mal à trouver la musique qu’elles désirent sur les services de streaming. Malgré des propos sortis de leur contexte, le déferlement de réactions sur les réseaux sociaux a été suffisamment important pour que Jimmy Iovine s’excuse.

Apple accusé de sexisme, une situation qui n’est pas courante. Dans une interview sur un plateau de la chaîne américaine CBS, l’un des responsables du service Apple Music a eu le mot de trop. “Les femmes pensent qu’il est parfois difficile - certaines femmes - de trouver de la musique. Et nous les aidons à ce que ce soit plus facile”, a-t-il ainsi expliqué.

Sur l’instant, sa déclaration passe plutôt inaperçue et déclenche même les rires de l’une des journalistes présentes sur le plateau: “Il parle de moi”. La phrase aurait ainsi pu être rapidement oubliée si ce n’était le flot de commentaires apparus sur les réseaux sociaux, comme en témoigne le site Music Ally, spécialisé dans le secteur musical.

Apple, nouveau chantre de la diversité

Il n’en fallait pas plus pour que Jimmy Iovine s’excuse auprès du site BuzzFeed: “Notre nouvelle publicité se concentre sur les femmes, c’est pourquoi j’ai répondu de cette manière, mais bien entendu que les mêmes problématiques se posent également aux hommes. J’aurais dû mieux choisir mes mots, je m’en excuse”.

Ce bad buzz fait en effet tâche pour Apple qui, depuis l’arrivée de Tim Cook à sa tête, se pose comme une entreprise socialement responsable. Le PDG, qui avait fait son coming out en octobre 2014, a fait entrer la défense de la diversité dans l’ADN de l’entreprise, se fendant même d’une lettre ouverte sur une page dédiée à cette thématique sur le site d’Apple. Pas certain que cet épisode ait dû lui faire plaisir.

Jean-Sébastien Zanchi