BFM Business

Musique en ligne: Apple démonte les arguments de Spotify qui l'accuse d'abus de position dominante

Apple avait déjà riposté en accusant Spotify de "vouloir tous les bénéfices d'une application gratuite, sans être gratuit".

Apple avait déjà riposté en accusant Spotify de "vouloir tous les bénéfices d'une application gratuite, sans être gratuit". - Jonathan Nackstran-AFP

En litige avec Spotify en Europe, Apple a fait valoir qu'il ne prélevait sa commission de 30% (devenue 15% après renouvellement au bout d'un an) que sur 680.000 abonnés: soit 0,68% des 100 millions d'abonnés payants du numéro un mondial de la musique diffusée en streaming.

Apple a dénoncé en la démontant l'argumentation de Spotify qui avait déclaré mi-mars 2019 vouloir saisir la Commission européenne contre Apple pour abus de position dominante. Le numéro un mondial de la musique diffusée en streaming lui reprochait notamment d'imposer un droit de 30% aux services de musique en ligne qui vendent leur abonnement via sa boutique numérique App Store, enchérissant d'autant le coût de l'abonnement pour les utilisateurs et favorisant sa propre application Apple Music.

Apple avait riposté peu après en accusant Spotify de "vouloir tous les bénéfices d'une application gratuite, sans être gratuit". Le géant californien a répondu hier lundi 24 juin plus en détails, chiffres à l'appui, à la plainte européenne de Spotify. Celui-ci n'a proposé d'abonnement payant via l'App Store et son paiement incorporé ("in-app payment system" d'Apple) que sur une courte période avant de mettre un terme à cette possibilité en mai 2016.

680.000 clients Spotify s'étaient abonnés via l'App Store

Depuis cette date, les usagers peuvent télécharger l'application sur l'AppStore, mais s'ils veulent s'abonner à la version payante, ils doivent le faire via Spotify directement. Dans ce cas de figure, Apple ne perçoit aucune commission sur l'abonnement payant ainsi souscrit en ligne sur le site du Suédois.

Rappelant qu'il prélève 30% de redevance la première année puis 15% ensuite, Apple a indiqué ne percevoir que 15% de commission sur 680.000 usagers qui se sont abonnés en 2014 et 2016 via l'App Store (la boutique d'application en ligne d'Apple) et son système de paiement direct. En effet, la commission de 30% est ramenée à 15% lorsqu'un utilisateur renouvelle son abonnement après la première année, ce qui est le cas des clients Spotify qui lui sont restés fidèles après s'être abonnés entre 2014 et 2016.

Spotify revendique 200 millions d'usagers actifs

Spotify, qui revendique plus de 200 millions d'usagers actifs, dont la moitié abonnés à son service Premium, ne verse aucune redevance de 30% à Apple et n'a rien payé pour tous ses nouveaux clients depuis 2016, a ajouté Apple, confirmant des informations de la presse allemande.

Selon le géant californien, le suédois Spotify a pu continuer d'accumuler des clients payants parmi ceux qui ont téléchargé son logiciel sur l'App Store, puis ont testé la formule gratuite, et se sont ensuite abonnés sur le site de streaming de musique, sans qu'Apple ne prélève sa "dîme" au passage.

Frédéric Bergé avec AFP