Le siège de Twitter, à San Francisco.
 

Le réseau social propose à ses utilisateurs de se passer de la sélection algorithmique des tweets, qui faisait remonter des contenus recommandés en fonction des interactions.

Votre opinion

Postez un commentaire