BFM Business

Le déploiement de la 5G à Monaco se fera bien cet été... avec Huawei

Les smartphones actuels et futurs de la marque conserverait Android.

Les smartphones actuels et futurs de la marque conserverait Android. - Kazuhiro NOGI / AFP

Monaco Télécom, l'opérateur de la Principauté, confirme le calendrier annoncé pour le déploiement de la 5G à Monaco ainsi que le recours aux technologies du groupe chinois, accusé par les Etats-Unis de cyberespionnage.

Le déploiement de la dernière génération de technologie mobile 5G à Monaco se déroulera cet été comme prévu. Et, comme annoncé, le déploiement se fera avec Huawei, a confirmé Monaco Télécom, l'opérateur de la Principauté, une filiale de la holding de Xavier Niel. "Quand vous avez un fournisseur aussi important qui fait l'objet de restrictions, c'est forcément inquiétant mais pour l'instant on n'a pas d'indication de changement de calendrier", a indiqué Martin Péronnet, son directeur général.

"On avait dit à l'été. Et il y a plusieurs pays et opérateurs qui sont en train de finaliser un lancement 5G avec Huawei ou qui l'ont déjà fait", a-t-il rappelé. A Monaco, l'opération nécessite la mise à jour de tous les équipements de coeur de réseau et le déploiement d'antennes compatibles avec la 5G.

Des mesures pour sécuriser le réseau

Pour parer aux éventuels risques d'espionnage au profit de la Chine qu'invoque notamment l'administration américaine pour justifier l'interdiction de la technologie Huawei aux États-Unis, Monaco Télécom (37.000 abonnés mobiles) répond qu'il a "une démarche globale pour la sécurisation du réseau qui s'applique à chaque fournisseur". "Avec l'agence de sécurité numérique, on fait en sorte d'isoler systématiquement chaque équipement avec nos outils et dans notre environnement réseau", précise Martin Péronnet.

Monaco Télécom compte Huawei parmi ses équipementiers depuis 2012 et a évolué avec le fabricant, prenant une longueur d'avance en 2017 avec un passage à la 4G+ permettant un débit de 1 Gigabit/seconde. La 5G, qui nécessitera l'achat de nouveaux terminaux pour les utilisateurs, est le système mobile de demain pour piloter de nombreux éléments, connecter des objets et répondre à la croissance exponentielle de l'accès à internet sur mobile: le débit et le temps de connexion sont divisés par dix. "Sinon, dans quelques années, les réseaux seront saturés", rappelle Martin Péronnet.

Pascal Samama avec AFP