BFM Business

Le chef de la sécurité d'Apple accusé d'avoir voulu troquer des iPad contre des permis de port d'arme

Le chef de la sécurité d'Apple aurait promis 200 iPads en échange de permis de port d'armes.

Le chef de la sécurité d'Apple aurait promis 200 iPads en échange de permis de port d'armes. - Justin Sullivan-AFP

Thomas Moyer, responsable de la sécurité d'Apple, aurait promis d'offrir près de 70.000 dollars d'iPad aux autorités de Santa Clara pour obtenir des permis de port d'armes jusqu'alors refusés.

Il aurait tenté de soudoyer les autorités du comté de Santa Clara avec des iPad. Thomas Moyer, responsable de la sécurité d'Apple, a été inculpé aux Etats-Unis pour avoir promis d'offrir 200 iPad, d'une valeur avoisinant les 70.000 dollars (58.000 euros), au capitaine James Jensen et au sous-shérif Rick Sung, appartenant tous deux au bureau du shérif local. Il réclamait en échange quatre permis de port d'armes à feu destinées à des employés d'Apple.

Ces accusations sont le fruit de deux ans d'enquête, rapporte le média américain The Verge, d'après un communiqué officiel. Si les enquêteurs ont pour l'heure bien pu mettre la main sur la promesse formulée par Thomas Moyer, les iPad, eux, n'ont jamais été livrés. Le chef de la sécurité d'Apple aurait agi ainsi après plusieurs refus répétés des autorités de délivrer de tels permis par les moyens officiels.

Quinze ans chez Apple

L'avocat de Moyer, Ed Swanson, a déclaré dans un communiqué que son client était innocent et constituait probablement un "dommage collatéral" dans un différend opposant le shérif de Santa Clara aux bureaux des procureurs locaux.

"Il n'a rien fait de mal et a agi avec la plus grande intégrité tout au long de sa carrière", a ainsi déclaré Swanson. "Nous ne doutons pas qu'il sera acquitté lors du procès."

D'après Bloomberg News , Thomas Moyer travaille chez Apple depuis environ 15 ans et a été nommé à la tête de la sécurité mondiale du groupe depuis novembre 2018. Apple n'a pour l'heure pas souhaité commenter cette affaire. Thomas Moyer est appelé à comparaître en début d'année prochaine, à San Jose (Californie) et risque une peine de prison.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech