BFM Tech

La candidature de Free à la quatrième licence mobile 3G rejetée

L'Arcep n'a pas validé le dossier de Free Mobile, filiale d'Iliad, pourtant seul en course. Le groupe réaffirme son intérêt pour cette licence.

L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a annoncé le rejet de la candidature de Free Mobile, filiale d'Iliad, à la quatrième licence française de téléphonie mobile de troisième génération (3G).

Free Mobile avait déposé, fin juillet, le seul dossier de candidature répondant à l'appel lancé en février, en l'assortissant de conditions sur les modalités de paiement des 619 millions d'euros dus pour la licence.

« Dans les conditions financières actuellement définies par la loi des finances, la candidature de la société Free Mobile, telle que présentée dans son dossier de candidature du 30 juillet 2007, ne respecte pas les critères de qualification et ne peut, par suite, qu'être rejetée », précise l'Arcep dans un communiqué.

Tout reste ouvert, pour Bercy

De son côté, Iliad souhaite que « les pouvoirs publics mettent en oeuvre les conditions permettant l'émergence d'un 4e opérateur mobile ». Et réaffirme son intérêt pour cette licence « sur un marché français caractérisé par un manque de concurrence, un des plus faibles taux de pénétration en Europe et des offres tarifaires peu attractives pour les consommateurs ».

A Bercy, Christine Lagarde, ministre de l'Economie, des Finances et de l'Emploi, dit, dans un communiqué, prendre « acte de la décision de l'Arcep et relève que toutes les options restent ouvertes pour l'attribution d'une 4e licence de téléphonie mobile ». Un nouvel appel à candidatures devrait donc être lancé.

La rédaction