Le premier robot policier, dévoilé à Dubaï, est bien heureusement dépourvu d'arme.
 

Alors que se tient à Genève une réunion du groupe d’experts gouvernementaux sur le sujet des "robots tueurs" autonomes, Amnesty International et Human Rights Watch militent en faveur de leur interdiction pour 2019.

Votre opinion

Postez un commentaire